Le gouvernement renonce à la réduction controversée d'une aide pour les seniors

, modifié à
  • A
  • A
Édouard Philippe est revenu sur une mesure du gouvernement rendue publique lundi.
Édouard Philippe est revenu sur une mesure du gouvernement rendue publique lundi. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Édouard Philippe a annoncé mardi à l'Assemblée nationale que le gouvernement renonçait au coup de rabot très controversé sur l’emploi à domicile par des seniors. 

Le gouvernement a fait volte-face. Le Premier ministre a annoncé mercredi que le gouvernement renonçait au projet largement contesté au sein de la majorité, et par les principaux intéressés, de supprimer l'exonération fiscale accordée aux personnes âgées non-dépendantes quand elles emploient une aide à domicile.  "J'ai demandé à la ministre du Travail de renoncer à cette mesure", a indiqué Édouard Philippe devant l'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement.

Pour récupérer environ 300 millions d’euros d’économie, le gouvernement avait dans un premier temps décidé de mettre fin, dans le Projet de loi de finances 2020, à l’exonération des charges patronales pour les personnes âgées de plus de 70 ans qui emploient un salarié à domicile, pour le ménage ou le jardinage par exemple. 

Vives critiques 

Cette mesure avait immédiatement suscité de vives critiques de la part des oppositions, à gauche comme à droite. La grogne avait également gagné la majorité et plusieurs députés de La République en marche avaient fait part de leurs grandes réserves au Premier ministre. "Cette décision aurait mérité une concertation beaucoup plus approfondie", a reconnu mercredi Édouard Philippe, en réponse à une question d'un député LR, Gilles Lurton. Le chef du gouvernement a précisé que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, "fera parvenir rapidement d'autres propositions qui seront soumises à concertation avec les parlementaires et avec les secteurs concernés".

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP