Le Gard placé en vigilance rouge pluie et inondations, une personne portée disparue

, modifié à
  • A
  • A
Le Gard a été placé en vigilance rouge en raison du risque d'inondations
Le Gard a été placé en vigilance rouge en raison du risque d'inondations © Twitter / Sapeurs Pompiers du Gard @pompiersdugard
Partagez sur :
Le département du Gard, frappé par de fortes précipitations, a été placé en vigilance rouge par Météo France samedi à la mi-journée, indique l'organisme de prévision sur son site internet. 

Météo France a placé le Gard en vigilance rouge en raison du risque de pluie, d'inondations et d'orage, indique l'organisme de prévisions sur son site internet, samedi après-midi. L'épisode doit durer jusqu'à dimanche matin, 3 heures. Des pluie diluviennes se sont abattues sur le Languedoc et une personne est portée disparue dans le Gard, placé en vigilance rouge samedi par Météo France qui met en garde contre une deuxième vague en fin de journée. "Des cumuls exceptionnels sont en cours sur le nord-ouest du Gard" et une "crue majeure" en cours également sur le Gardon d'Anduze, écrivait dans son bulletin en début d'après-midi Météo-France.

Les cumuls de pluies ont atteint entre 200 à 350 mm sur le relief des Cévennes, précise-t-il. Météo France prévoit en outre que de fortes averses et des orages vont se réactiver en fin de journée, touchant cette fois-ci "autant les plaines que le relief, notamment l'Est de l'Hérault et une large moitié Ouest du Gard". Dans le Gard, "une personne est portée disparue sur le secteur du Pont-d'Hérault", ont indiqué les pompiers. De nombreuses actions de reconnaissances sont en cours sur l'ensemble des secteurs concernés. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé samedi dans un tweet qu'il se rendrait dimanche après-midi dans ce département.

Sauvetages par hélicoptère

Dans la matinée, les fortes pluies ont conduit à l'inondation de routes départementales et les habitants ont été invités à rester chez eux. Deux sauvetages ont été réalisés par hélicoptère et trois par moyen terrestre, selon les pompiers de ce département. Quelque 200 personnes ont été mises en sécurité sur la commune de Valleraugue et autant à Saint-Jean-du Gard. Plus de 300 sapeurs-pompiers sont mobilisés. "Un poste de commandement avancé a été mis en place à Anduze à la mi-journée", a indiqué la préfecture du Gard. Les pompiers ont engagé quatre groupes de sauvetage en eau vive et deux hélicoptères Dragon pour procéder à des mises en sécurité de personnes", précise-t-elle.

"Nous sommes entrain d'évacuer un peu plus d'une centaine de maisons sur la partie basse de la ville", a expliqué la maire d'Anduze, Geneviève Blanc. "Nous avons ouvert le collège et l'école maternelle afin d'accueillir les personnes. Nous sommes à pied d'oeuvre avec la Croix-Rouge. Nous attendons une seconde vague de pluie. Nous serons présents toute la nuit", a ajouté l'élue. "Nous sommes face à une crue majeure proche de celle de 2002", a-t-elle ajouté. Les départements voisins de la Lozère et de l'Hérault ont, eux, été placés en vigilance orange aux pluies inondations et orage. Le Var, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône, ont également été placées en vigilance orange aux orages.

Dans l'Hérault, la commune de Laroque, à côté de Ganges, est isolée, le niveau de la rivière de l'Hérault ayant atteint plus de 7 mètres, selon Vigicrues. Les épisodes cévenols se produisent en général à l'automne, quand la mer Méditerranée est la plus chaude, favorisant alors une forte évaporation. Ces masses d'air chaud, humide et instable remontent vers le nord provoquant de fortes pluies. Depuis la fin de nuit dernière, les cumuls observés par Météo France en milieu d'après-midi sont de 152 mm au Caylar (Hérault), 321 mm au Vigan (Gard) et 227 mm à Bassurels (Lozère). Les averses et les orages devraient cesser en deuxième partie de nuit.