Lara, 31 ans, mère d'un enfant angoissé à l'école : "Dès qu’il arrive à faire quelque chose, je le valorise"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Lara, 31 ans, évoque les difficultés de son fils à l'école au micro d'Olivier Delacroix, sur Europe 1.
VOS EXPÉRIENCES DE VIE

Lara, 31 ans, est maman d'un petit garçon de 9 ans qui, depuis plusieurs années, est envahi par le stress dès qu'il fait ses devoirs. À Olivier Delacroix, elle raconte comment elle essaie de le rassurer au quotidien.

>> De 15h à 16h, partagez vos expériences de vie avec Olivier Delacroix sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

"Il a beaucoup d'angoisses lorsqu'il fait ses devoirs. Il pense qu'il ne va pas y arriver. Sans même avoir débuté l’exercice, il pense immédiatement qu'il va le rater. Parfois, il a aussi des maux de ventre au moment d'aller à l'école.

"Voir cette psychologue scolaire lui a vraiment fait du bien"

On ne sait pas vraiment d'où ça vient. En maternelle, il avait un peu de retard sur certains choses par rapport à d'autres élèves et la maîtresse était très stressée par rapport à ça. Est-ce que cela s'est transmis ou est-ce qu'il s'est déjà senti différent à ce moment-là ? Peut-être. On a commencé à voir qu'il avait des troubles de l'attention un petit peu.

Mais il a vu une psychologue scolaire, qui nous a expliqué qu'il ne s'agissait peut-être pas de troubles de l'attention, mais qu'il avait en effet des difficultés de concentration, qu'il fallait voir au niveau neurologique s'il n'y avait pas quelque chose. Voir cette psychologue scolaire, cela lui a vraiment fait du bien et pour moi aussi. On s'est rendu compte qu'il n'y avait pas de soucis particulier. Peut-être que le système tel qu'il est ne lui correspond pas. Je réfléchis même à changer d'école.

"On n'est pas censé tout réussir tout de suite"

De mon côté, je lui dis que ce n'est pas grave s'il n'y arrive pas, car cela fait partie de l'apprentissage. Il n'est pas censé tout savoir : on est en train d'apprendre. On n'est pas censé tout réussir tout de suite, et même s'il ne réussit pas, il y a d'autres choses qu'il réussit bien. Dès qu’il y arrive, je valorise ça. Par exemple, il connaît beaucoup de choses sur les animaux. Honnêtement, je ne sais pas trop expliquer l'origine de ce manque de confiance en lui. Il fait beaucoup de choses à la maison, il est très autonome."

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau