La fin du changement d'heure : pourquoi ça coince

, modifié à
Partagez sur :

Alors que les eurodéputés se sont prononcés en mars pour la fin du changement d'heure, ce dossier pourrait encore traîner un certain temps tant les sujets brûlants s'accumulent sur la table de travail de la Commission européenne.

Cette nuit, les Français ont dormi une heure de plus. Avec le changement d'heure, à 3h, il était 2h. Et pourtant, en mars dernier, les eurodéputés ont voté pour en finir avec cette tradition qui dure depuis 1974. Mais depuis, le dossier reste au point mort.

En France, il est impossible d'avoir des informations précises sur la fin éventuelle du changement d'heure. Mais au niveau européen, une source affirme que "le texte est planté". "On attend de voir si la nouvelle Commission le reprend ou si elle lâche le sujet pour de bon", ajoute-t-on.

Loin d'être une priorité européenne

Il faut dire que les Européens ont des thématiques plus brûlantes : le Brexit ou encore établir le programme législatif de la future Commission, dont fait partie le pacte pour le climat, par exemple.

Par ailleurs, il n'y a pas non plus de consensus européen sur quelle heure adopter. Il y a les réticents à changer, comme le Portugal et la Grèce, et ceux qui n'en veulent plus, Baltes et Finlandais en tête. En France, il devait y avoir des consultations mais rien n’est encore prévu.

Autant de différents qui amènent un haut fonctionnaire européen à prôner la prudence sur la fin du changement d'heure.

Par Aude Leroy, édité par Europe1.fr

Les + lus