La barre des 500 loups dépassée en France, le Groupe national loup se réunit

, modifié à
  • A
  • A
La population de loups atteint des niveaux records en France.
La population de loups atteint des niveaux records en France. © AFP
Partagez sur :
Les loups, une espèce protégée en Europe, viennent d'atteindre le cap symbolique des 500 habitants en France. Le Groupe national loup, composé  de scientifiques, d'ONG, d'éleveurs et d'élus se réunit aujourd'hui à Lyon pour discuter de cette "explosion démographique". 

La France compte désormais 500 loups sur son territoire, un chiffre en nette progression. C'est selon les scientifiques le seuil minimum de viabilité de l'espèce en France. C'est aussi un objectif du plan du gouvernement, le plan loup, qui vise à "assurer la viabilité de l'espèce en France tout en protégeant mieux les troupeaux et les éleveurs". Ce que rappelle Claude Font, secrétaire général adjoint de la fédération nationale ovine, qui participe aujourd'hui à la réunion du Groupe national loup à Lyon.

"Le souci premier c'est la défense de nos troupeaux. Le loup ne doit pas se nourrir de cette faune domestique que sont nos troupeaux mais doit retourner dans son habitat naturel en forêt et s'attaquer à la  faune sauvage", explique Claude Font.

12.000 brebis tuées en 2018

L'année dernière, le loup a tué plus de 12.000 brebis. Face à l'inquiétude des éleveurs, le gouvernement doit annoncer de nouvelles mesures, comme, par exemple, augmenter le quota de loups qu'un éleveur peut abattre en cas d'attaque. Ce que déplore Jean-David Abel, Président de France Nature environnement : "L'Etat n'a absolument aucune étude évaluant sérieusement l'efficacité des tirs des loups pour la protection des troupeaux. Pour nous, il faut que l’Etat ait une politique bien plus équilibrée entre la protection et les possibilités de destruction des individus".

Depuis le début de l'année, une trentaine de loups ont déjà été abattus en France.

Europe 1
Par Jihane Bergaoui, édité par C.A.