Journée de mobilisation le 9 octobre contre la politique sociale du gouvernement

, modifié à
  • A
  • A
La CGT fait partie des syndicats appelant à manifester le 9 octobre.
La CGT fait partie des syndicats appelant à manifester le 9 octobre. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Plusieurs syndicats, dont la CGT, FO et les étudiants de l'Unef, ont appelé à une "journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle, étudiante et lycéenne". 

Plusieurs syndicats, dont la CGT et FO, ont appelé jeudi à faire du mardi 9 octobre "une première journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle, étudiante et lycéenne" pour protester contre la politique sociale "idéologique" du gouvernement.

La tenue de cette journée d'action contre "l'explosion des inégalités et la casse des droits collectifs" a été décidée par les organisations de salariés CGT et FO, les étudiants de l'Unef et les lycéens de l'UNL à l'issue d'une réunion au siège de FO. L'union syndicale Solidaires en a approuvé le principe mais doit valider la date du 9 octobre "lors de son instance nationale la semaine prochaine", selon un communiqué commun.

"Empêcher une casse du modèle social". Lors de la mobilisation du 28 juin, qui avait signé la fin de la grève unitaire à la SNCF contre la réforme ferroviaire mais aussi les retrouvailles de FO et de la CGT dans la rue, ces deux centrales avaient invité les autres syndicats à "se réunir dès fin août pour analyser la situation sociale" afin d'"envisager" des initiatives unitaires.

Le cycle de consultations sociales qui s'est ouvert mercredi à Matignon n'a pas apaisé leurs inquiétudes concernant les intentions du gouvernement. Le numéro un de FO, Pascal Pavageau, a plaidé jeudi sur BFMTV la nécessité d'une grève interprofessionnelle pour "empêcher" une "casse du modèle social (...) tous azimuts", citant la Sécurité sociale, l'assurance-chômage, la réforme des retraites, le statut de la fonction publique et "le service public républicain".