Islam : la date de début du ramadan en France sera connue ce soir

  • A
  • A
La "nuit de l'annonce" du mois du Ramadan a lieu ce samedi en présence du Conseil français du culte musulman (CFCM) à la Grande mosquée de Paris.
La "nuit de l'annonce" du mois du Ramadan a lieu ce samedi en présence du Conseil français du culte musulman (CFCM) à la Grande mosquée de Paris. © PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Ce samedi soir vers 18h30, les musulmans français connaîtront la date de début du mois sacré de l'islam, synonyme de jeûne pour les fidèles.

Le ramadan, synonyme de jeûne pour des millions de fidèles, commence bientôt. Les musulmans français seront fixés ce samedi soir vers 18h30 sur la date du début du mois sacré de l'islam. En mars dernier, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait évoqué lundi prochain comme date probable, mais le ramadan pourrait commencer dès dimanche. Les fidèles seront fixés définitivement ce samedi lors de la "nuit de l'annonce", terme choisi en 2017 par le CFCM pour désigner le moment où les représentants de l'islam français choisissent la date. Ce moment est aussi parfois surnommé "nuit du doute", en raison des incertitudes pesant sur la date précise du ramadan à l'échelle mondiale.

Un calendrier, trois méthodes 

Ramadan est le neuvième mois de l'année, selon le calendrier musulman. En quelque sorte, "ramadan" est peu ou prou l'équivalent de "septembre". A l'instar du calendrier grégorien, le calendrier islamique compte 12 mois. Mais il ne compte que 354 et 355 jours selon les années, ce qui explique pourquoi la date est décalée chaque année. En effet, le calendrier islamique est un calendrier lunaire : le mois commence lorsque la lune a effectué un cycle complet, et le nombre de jours par mois varie selon les années.

Pour déterminer le début d'un mois, plusieurs technique existent : celle du "calcul" (l'apparition de la nouvelle lune est anticipée selon un calcul astronomique), celle de l'observation à l'œil nu de l'apparition du croissant de lune à un endroit précis faisant référence (à La Mecque par exemple), où celle de l'observation à l'œil nu de l'apparition du croissant de lune depuis le pays où les fidèles se trouvent.

C'est cette dernière méthode qui est, pour l'instant, privilégiée en France. Chaque année, les autorités religieuses françaises, sous l'égide de Conseil français du culte musulman (CFCM), se réunissent donc à la Grande mosquée de Paris pour observer l'apparition du croissant de lune, et annoncent le début du ramadan en France dans la foulée. La plupart des fédérations musulmanes françaises se plient alors à cette décision.

Les musulmans appelés à "multiplier les prières et les actes de piété"

Le prophète de l'islam, Muhammad (Mahomet), aurait choisi ce mois pour le jeûne après sa victoire à la bataille de Badr, en l'an 624 après J.C., contre ceux qui l'avaient contraint à l'exil vers Médine. Selon certains savants musulmans, c'est également lors du ramadan que la révélation divine serait "descendue" sur Muhammad.

"Le CFCM profite de ce mois béni pour inviter les musulmans de France à multiplier les prières et les actes de piété, notamment en faveur des plus démunis, et pour une plus grande solidarité avec nos compatriotes de toute confession et de tous courants de pensées", a expliqué l'institution dans un communiqué de presse.

Pendant le ramadan, les fidèles musulmans se privent de nourriture, d’eau, de tabac et de relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil. Les insultes sont également proscrites durant ce mois considéré comme sacré.