INFORMATION EUROPE 1 - Les saisies de cannabis ont de nouveau bondi en 2018

  • A
  • A
Les saisies de cannabis ont augmenté de plus de 60% en 2018. Photo d'archives.
Les saisies de cannabis ont augmenté de plus de 60% en 2018. Photo d'archives. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
En 2018, les douanes ont saisi 63,9 tonnes de cannabis sur le territoire national et en haute mer, contre 46,1 tonnes en 2017.
INFO EUROPE 1

Nouvelle hausse de la quantité de cannabis saisie par les douanes françaises : après une augmentation de 31,3% en 2017, à 46,1 tonnes, elles ont saisi 63,9 tonnes de cette drogue sur le territoire national et en haute mer en 2018, soit une augmentation de 38,5% par rapport à 2017, selon les informations d'Europe 1. C'est l'un des chiffres que dévoile lundi matin le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, à l’occasion de la publication du rapport des douanes pour l'année 2018.

Des colis du bout du monde dans un entrepôt de l'Essonne. Des chiffres qu'il communiquera lors d'un déplacement dans un centre de dédouanement postal à Chilly-Mazarin, dans l'Essonne. Un centre qu'Europe 1 a pu visiter en avant-première, où des milliers de colis internationaux arrivent chaque jour dans un immense entrepôt. Et la particularité de ce lieu, c'est qu'un bureau de la douane y est implanté en permanence pour lutter contre la fraude et les défauts de taxations.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Dans un coin de l'entrepôt, s'entassent des colis du bout du monde, empilés sur des chariots. Ils font partis des pays ciblés temporairement par la douane. "Les colis sont présentés, les collègues choisissent quels colis seront ouverts ou pas", explique Ludovic Crosnier, l'un des responsables.

"Jeu du chat et de la souris". D'un côté de la table, les agents de la Poste ouvre les cartons. De l'autre, les douaniers contrôlent et fouillent chaque jour des centaines de paquets à la recherche de produits illicites. "Le flux est de plus en plus important", assure Ludovic Crosnier. "Ça peut être des contrefaçons, des médicaments, des stupéfiants, etc."

Les cachettes sont de plus en plus sophistiquées. Les douaniers retrouvent par exemple de la drogue dans des boites de conserves. "C'est toujours un peu le jeu du chat et de la souris", ironise le responsable. "Quand on ne trouve pas, il y a un peu de frustration et on va chercher plus loin dans les colis." Toutes ces marchandises illicites sont saisies par les agents des douanes et seront ensuite systématiquement détruites.

Europe 1
Par Jihane Bergaoui, édité par Thibaud Le Meneec