Infanticide dans les Deux-Sèvres : la mère déclarée irresponsable

, modifié à
  • A
  • A
Incarcérée, la mère de famille va être internée en hôpital psychiatrique, sur décision de justice.
Incarcérée, la mère de famille va être internée en hôpital psychiatrique, sur décision de justice. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
La justice a estimé que la mère de famille, qui avait poignardé ses deux fils en 2016, est "atteinte de troubles ayant aboli son discernement" au moment des faits. 

La mère de famille qui avait poignardé ses deux fils en 2016 à Bressuire, dans les Deux-Sèvres, a été déclarée mardi irresponsable de ses actes par la Chambre de l'instruction de la cour d'appel de Poitiers. La cour d'appel a ordonné son admission en hôpital psychiatrique, estimant qu'elle était "atteinte de troubles ayant aboli son discernement". Elle était incarcérée à la maison d'arrêt de Vivonne, dans la Vienne, depuis les faits.

Elle tente de se suicider. La quadragénaire, en instance de divorce, avait poignardé le 10 novembre 2016 ses enfants de 8 et 5 ans, tuant l'aîné et blessant grièvement le cadet de 27 coups de couteau, à leur domicile. Elle avait ensuite tenté de mettre fin à ses jours en jetant sa voiture contre un poteau téléphonique. La conductrice, indemne, avait alors indiqué aux pompiers avoir commis un homicide. "Je suis vraiment désolée pour le chagrin. Je suis malade et je ne le savais pas", a déclaré durant l'audience la quadragénaire à son ex-mari, qui avait découvert le drame après avoir été prévenu par ses collègues pompiers.