Héritage Hallyday : une décision de la justice américaine en faveur de David et Laura

, modifié à
  • A
  • A
La justice américaine a rendu mardi une décision en faveur de David Hallyday et Laura Smet dans la bataille autour de l'héritage de leur père.
La justice américaine a rendu mardi une décision en faveur de David Hallyday et Laura Smet dans la bataille autour de l'héritage de leur père. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Dans la bataille qui les oppose à la veuve de Johnny Hallyday, David Hallyday et Laura Smet ont remporté une première victoire après la décision d'un tribunal californien de refuser l'entrée de certains biens du chanteur dans le trust américain géré par Laeticia Hallyday.

Les avoirs de Johnny Hallyday ne seront pas tous transférés dans le trust géré par Laeticia Hallyday. Un tribunal californien a refusé mardi d'accéder à la demande de la veuve du chanteur en ce sens, selon BFMTV. Il s'agit d'une première victoire pour les deux aînés du rockeur mort en décembre 2017, David Hallyday et Laura Smet.

Trois ans avant sa mort, Johnny Hallyday avait décidé que tous ses biens et avoirs américains - dont des voitures, une moto mais surtout les royalties de ses chansons - seraient placés dans un trust, dont Laeticia Hallyday est bénéficiaire. Pour cela, il a fallu recenser les biens concernés. L'été dernier, la Bank of America qui gérait cette structure a présenté une liste de biens américains à y faire entrer. David Hallyday et Laura Smet ont jugé qu'il s'agissait d'une façon d'"américaniser" l'héritage, selon les termes de BFMTV. 

Une première victoire sur Laeticia Hallyday pour David et Laura

Le patrimoine du chanteur qui s'élève à plusieurs dizaines de millions d'euros, et qui est régulièrement alimenté par les royalties de ses chansons, fait l'objet d'une bataille judiciaire entre David Hallyday et Laura Smet d'un côté et la veuve de Johnny Hallyday, Laeticia, de l'autre. Les premiers enfants du chanteur contestent le testament américain de leur père dans lequel il confie l'ensemble de ses biens et avoirs à son épouse et à leurs deux filles Jade et Joy. Cette décision de la justice californienne est donc une première victoire pour les aînés de Johnny Hallyday.

En décembre dernier, le tribunal de grande instance de Paris a gelé une partie des royalties de Johnny Hallyday, comme le réclamaient David et Laura. 37,5% des revenus tirés des ventes d'albums du chanteur ont été gelés, soit la part correspondant à l'héritage des deux enfants en droit français. Le tribunal de Nanterre doit trancher le 29 mars si ces questions d'héritage doivent être tranchées par la justice française ou américaine.