Haute-Saône : un aide-soignant d'un Ehpad mis en examen pour agressions sexuelles

  • A
  • A
L'aide-soignant, âgé d'un cinquantaine d'années, conteste les faits.
L'aide-soignant, âgé d'un cinquantaine d'années, conteste les faits. © Capture d'écran Google Maps
Partagez sur :
Accusé d'agressions sexuelles par deux pensionnaires de 87 et 94 ans ainsi que par trois collègues, un aide-soignant travaillant en Haute-Saône a été mis en examen et écroué.

Un aide-soignant a été mis en examen et écroué pour agressions sexuelles sur deux patientes et trois collègues de l'Ehpad en Haute-Saône où il travaillait, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de la République à Vesoul, Emmanuel Dupic.

Deux pensionnaires de 87 et 94 ans se sont plaintes. Cet homme d'un cinquantaine d'années, qui conteste les faits, avait été interpellé mardi après que deux pensionnaires de 87 et 94 ans se sont plaintes d'avoir été sexuellement agressées par cet aide-soignant, arrivé dans l'établissement début juin, a indiqué à l'AFP Emmanuel Dupic, confirmant une information du journal L'Est Républicain. Selon leurs témoignages, il agissait pendant les soins qu'il leur prodiguait, profitant d'être seul avec elles. Trois femmes, collègues du suspect, ont également accusé le quinquagénaire de les avoir sexuellement agressées et harcelées, selon Emmanuel Dupic.

Soupçonné de faits similaires dans le Doubs et dans le Territoire de Belfort. Interpellé mardi à son domicile à Belfort, il a été présenté mercredi à un juge d'instruction. Mis en examen pour harcèlement et agressions sexuels, notamment sur personnes vulnérables, il a été placé en détention provisoire, a-t-il ajouté. Les faits qui lui sont reprochés sont passibles de sept ans de prison, a précisé le procureur. L'aide-soignant est également soupçonné de faits similaires dans le Doubs et dans le Territoire de Belfort, a ajouté Emmanuel Dupic. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Besançon.