Grippe aviaire : "Il n'y aucun risque de transmission" à l'homme, martèle Denormandie

  • A
  • A
Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture, a tenu samedi à rassurer les Français sur la consommation de volailles. 1:04
Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture, a tenu samedi à rassurer les Français sur la consommation de volailles. © Europe 1
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1 samedi, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie, a voulu rassurer les consommateurs après plusieurs cas de grippe aviaire en France, rappelant que cette maladie n'était pas transmissible à l'homme.
INTERVIEW

"Il n'y aucun risque de transmission" à l'homme de la grippe aviaire "par voie alimentaire", a assuré samedi Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, au micro d’Europe Matin. Après la Haute-Corse, mardi, un second foyer de grippe aviaire a été découvert jeudi dans une animalerie des Yvelines.

"Même si vous entendez ici ou là des foyers de grippe aviaire, il n'y a absolument aucun risque. Il faut continuer à manger du canard, du poulet, des œufs", martèle le ministre à l'approche des fêtes de fin d'année. Il rappelle que la maladie "n'est pas transmissible à l'homme".

 

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a établi que le type de virus, de souche H5N8, "est le même, en Corse et dans les Yvelines", a fait savoir le ministère de l’Agriculture à l’AFP. Les animaux ont été euthanasiés, et des battages préventifs ont même eu lieu en Corse. Après l'apparition de foyers en Russie et au Kazakhstan, l'épizootie de grippe aviaire progresse vers l'Europe de l'Ouest. Par le passé, la filière volaillère française a déjà dû procéder à des abattages massifs pour enrayer la maladie, notamment en 2016-2017.

Europe 1
Par Europe 1