"Gilets jaunes" : une voiture force le cortège à Rouen, et fait trois blessés

, modifié à
  • A
  • A
(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Trois "gilets jaunes" ont été légèrement blessés samedi à Rouen, après avoir été renversés par un automobiliste qui a forcé le cortège. 

Un automobiliste, qui s’est retrouvé coincé dans une manifestation de "gilets jaunes" samedi à Rouen, en Seine-Maritime, a forcé le passage et blessé trois manifestants, a appris Europe 1.

Trois blessés légers. Les "gilets jaunes" ont alors formé un cordon de sécurité autour des victimes, allongées au sol, et de premiers soins leur ont été prodigués sur place par les pompiers. D’après une journaliste de Paris Normandie sur place, qui cite le capitaine des pompiers, trois "gilets jaunes" ont été légèrement blessés : l’un à la tête et au dos, un autre à l’épaule, et le dernier à la cheville. Leur pronostic vital n'est pas engagé.

Une quatrième personne, présentée comme blessée par l'automobiliste dans un premier temps, est finalement "sans lien avec le véhicule", a précisé par la suite la préfecture. Les blessés ont été transportés au CHU de Rouen. Il s'agit tous d'hommes souffrant de "traumatismes légers", ont confirmé les pompiers.

Il se rend à la police. Le conducteur, un père de famille qui circulait avec son enfant et sa femme, s’est retrouvé coincé par le cortège des "gilets jaunes" et aurait été pris à partie par des manifestants alors qu'il essayait d'avancer, a indiqué la préfecture de Seine-Maritime. 

Selon son premier récit fait à la police, il a été pris de panique lorsque des manifestants auraient commencé à caillasser sa voiture et monter dessus. C’est alors qu’il a accéléré pour se dégager, "bousculant" des manifestants, selon le terme employé par la préfecture. L’automobiliste a directement quitté les lieux, par peur de se faire lyncher, et s'est présenté de lui-même dans la foulée au commissariat de police. Il a été placé en garde à vue.