"Gilets jaunes" : Paris se barricade, les vitriers débordés

  • A
  • A
© Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Les commerces parisiens sont nombreux à avoir décidé de protéger leurs vitres et façades, à quelques heures de "l'acte 5" des "gilets jaunes".
REPORTAGE

Samedi, rendez-vous pour "l’acte 5" des "gilets jaunes". A Paris, les dégâts, depuis le début du mouvement, sont importants : présentoirs pillés, marchandises dévalisées et surtout des vitrines brisées. Les vitriers et miroitiers travaillent à plein ces derniers jours. Reportage.

Le travail ne manque pas chez les spécialistes de la vitrerie. Depuis un mois, les carnets de commandes se remplissent et les délais de livraison s'allongent. S’il est pour le moment impossible pour le moment d'avoir une estimation globale des dégâts, la Fédération Française des Professionnels du Verre l'assure : à Paris, les vitrines brisées sont bien plus nombreuses que lors des précédents mouvements sociaux.

"Les gens souhaitent tous avoir des verres plus solides". Jean-Jacques Anselmo, le président de la société Française du Verre, installée dans le 12e arrondissement, ne dit pas autre chose : "Ce surcroît d'activité fait que nous sommes vraiment à plein régime. Ça en est assez difficile parce que ça nous oblige à travailler en dehors de nos plages horaires traditionnelles. C'est vrai que la demande en ce moment se porte sur un renforcement de la protection. Les gens souhaitent tous avoir des verres plus solides. Actuellement, on a un stock assez important, mais ce n'est pas dit que si les événements continuent et que au-delà de "l'acte 5", on a "un acte 6", je ne sais pas comment ça pourra se passer parce qu'on va avoir des difficultés d'approvisionnement auprès des manufactures".

Jean-Jacques Anselmo alertent également sur les arnaques. Certains entrepreneurs s'improvisent en effet vitriers et pratiquent des tarifs exorbitants. Un conseil : il faut d'abord faire appel aux assurances, qui recommandent ensuite des professionnels du verre.