"Gilets jaunes" : Pamela Anderson dénonce la "violence structurelle des élites" en France

  • A
  • A
Pamela Anderson a dénoncé le clivage entre "les politiques représentés par Macron" et le reste de la population.
Pamela Anderson a dénoncé le clivage entre "les politiques représentés par Macron" et le reste de la population. © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :
Sur Twitter, la star américaine a appelé à ne pas être "hypnotisés par ces images d'incendies" observées lors des manifestations des "gilets jaunes" samedi, à Paris.

La star canadienne Pamela Anderson s'en est pris lundi sur Twitter à la "violence structurelle des élites" en France et dans le monde, au surlendemain des violents incidents qui ont émaillé les manifestations des "gilets jaunes". "Je méprise la violence… mais que représentent la violence de tous ces gens, ces luxueuses voitures brûlées, en comparaison de la violence structurelle des élites françaises - et mondiales?", a tweeté Pamela Anderson.

"Tensions croissantes" entre villes et zones rurales. L'ex-égérie du feuilleton américain Alerte à Malibu, aujourd'hui compagne du footballeur marseillais Adil Rami, a poursuivi : "Au lieu d'être hypnotisés par ces images d'incendies, nous devons nous demander d'où ça vient…". "La réponse est que cela vient des tensions croissantes entre les élites des grandes villes et les pauvres dans les zones rurales, entre les politiques représentés par Macron et les 99% qui en ont marre des inégalités, non seulement en France, mais dans le monde entier aussi", ajoute-t-elle ensuite.

Une "désobéissance constructive" ? "La vraie question est de savoir si la désobéissance peut être constructive" et "si les progressistes en France et dans le monde peuvent utiliser cette énergie afin qu'au lieu de la violence nous ayons des images de la construction de sociétés égales et égalitaires", conclut ensuite la star. Militante de longue date de la cause animale, Pamela Anderson tweete souvent aussi pour apporter son soutien aux migrants et aux réfugiés climatiques.