Gilets jaunes : faible mobilisation pour l'acte 31, heurts à Toulouse

, modifié à
  • A
  • A
(Photo d'illustration.)
(Photo d'illustration.) © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :
L'acte 31 des "gilets jaunes" a réuni 7.000 manifestants dans toute la France, soit la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement. Des heurts ont eu lieu à Toulouse. 

Les "gilets jaunes" s'essoufflent encore. Près de 7.000 personnes ont défilé dans toute la France pour l'acte 31 du mouvement, dont 950 à Paris, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Cette mobilisation, en baisse par rapport à la semaine dernière (10.300 personnes), est la plus faible depuis le début des "gilets jaunes". Des heurts ont eu lieu en début de manifestation à Toulouse, où un milliers de personnes se sont rassemblés. 

Tensions à Toulouse

Comme pour l'acte 30 à Montpellier, un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux pour faire de Toulouse la "capitale" nationale du mouvement, le jour même où la Ville rose accueillait Laeticia Hallyday pour un hommage à Johnny. Ainsi, plus d'un millier de personnes - "plusieurs centaines" selon la préfecture - se sont mises en marche au cri des slogans habituels anti-Macron, mais la tension est rapidement montée quand, selon plusieurs "gilets jaunes", les forces de l'ordre les ont chargés pour confisquer les banderoles.

A Paris, quelque 950 "gilets jaunes", selon l'Intérieur, ont défilé dans l'est de la capitale. A Bordeaux, qui fut un des bastions du mouvement, environ 300 personnes ont marché dans les rues du centre-ville, selon la préfecture qui fait état d'une seule interpellation. Une centaine de "gilets jaunes" ont manifesté à Lille, selon la préfecture du Nord, et 500 à Maubeuge où avait lieu le rassemblement régional. A Strasbourg, ils n'étaient qu'une cinquantaine, "en soutien aux soignants".