"Gilets jaunes" : le soutien des Français stable à 68%

  • A
  • A
Dans un autre sondage, réalisé par Ifop pour La Lettre de L'Expansion, 51% des Français, contre 49%, estiment que "le gouvernement ne pourra pas continuer à réformer après avoir fait des concessions" aux "gilets jaunes".
Dans un autre sondage, réalisé par Ifop pour La Lettre de L'Expansion, 51% des Français, contre 49%, estiment que "le gouvernement ne pourra pas continuer à réformer après avoir fait des concessions" aux "gilets jaunes". © Pascal PAVANI / AFP
Partagez sur :
A la veille d'une nouvelle manifestation "des gilets jaunes", 68% des Français assurent soutenir la mobilisation, selon un sondage OpinionWay pour LCI publié vendredi.

68% des Français soutiennent la mobilisation des "gilets jaunes" à la veille de son acte IV samedi, selon un sondage OpinionWay pour LCI publié vendredi, un chiffre stable par rapport à l'enquête de la semaine dernière. Les sympathisants de La France insoumise et du PCF sont ceux qui soutiennent le plus le mouvement (93%), devant ceux du Rassemblement national (89%), ceux qui ne déclarent aucune préférence partisane (72%), les sympathisants des Républicains (70%), et ceux du PS (68%). Seulement 20% des sympathisants LREM soutiennent "les gilets jaunes".

58% des Français souhaitent que le mouvement se poursuive. Selon un autre sondage publié vendredi (Ipsos pour Challenges), 58% des Français souhaitent que le mouvement se poursuive pendant la concertation de trois mois prévue par le gouvernement sur la transition écologique, du 15 décembre au 1er mars. Les sympathisants de LREM sont les plus nombreux à souhaiter l'arrêt du mouvement, à 83%, devant ceux des Républicains, à 52%. En revanche, 90% des sympathisants du RN, 81% de ceux de LFI et 64% des Français qui ne se déclarent "proches d'aucun parti" sont favorables à une poursuite de la mobilisation durant cette période de concertation, selon le sondage.

51 % estiment que le gouvernement ne pourra pas réformer s'il fait des concessions. Dans un autre sondage, réalisé par Ifop pour La Lettre de L'Expansion, 51% des Français, contre 49%, estiment que "le gouvernement ne pourra pas continuer à réformer après avoir fait des concessions" aux "gilets jaunes". Les sympathisants du RN sont 61% de cet avis, ceux de LFI 60% alors que 68% de ceux de LREM, 57% du PS et 54% des Républicains pensent au contraire que le gouvernement sera en mesure de poursuivre ses réformes.

L'étude OpinionWay a été réalisée en ligne les 5 et 6 décembre auprès d'un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. L'enquête Ipsos a été réalisée par téléphone les 5 et 6 décembre auprès de 957 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Celle de l'Ifop a été réalisée en ligne les 5 et 6 décembre auprès de 976 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Plusieurs pays inquiets pour la sécurité de leurs ressortissants

Plusieurs pays européens ont conseillé la prudence à leurs ressortissants de crainte de nouvelles violences ce week-end à Paris, tandis que les Américains sont encouragés à faire "profil bas". Et si la plupart des capitales se bornent à des appels à ne pas s'exposer, certains Etats incitent carrément à remettre à plus tard des visites prévues pour samedi et dimanche dans la capitale française en raison de la fronde des "gilets jaunes".

La République tchèque demande ainsi à ses citoyens de "ne voyager à Paris que si c'est absolument nécessaire" et le Portugal d'"éviter les déplacements inutiles à Paris le 8 décembre". A Bruxelles, le ministère des Affaires étrangères va plus loin, recommandant sur son site internet aux Belges de "reporter leur séjour". Ceux qui ne pourraient pas le faire sont exhortés à prendre des "mesures de précaution", en particulier à se tenir à l'écart des "lieux symboliques" et des "zones touristiques".