"Gilets jaunes" : le préfet de police de Paris signale trois vidéos au parquet

, modifié à
  • A
  • A
Les vidéos ont été diffusées en réaction à l'interpellation de Christophe Dettinger, qui a frappé deux gendarmes à Paris samedi dernier.
Les vidéos ont été diffusées en réaction à l'interpellation de Christophe Dettinger, qui a frappé deux gendarmes à Paris samedi dernier. © Capture d'écran Twitter / Line Press
Partagez sur :
Des gens du voyage appellent, dans trois vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, à "en découdre" à Paris en marge de "l'acte 9" des "gilets jaunes", après l'interpellation de Christophe Dettinger. 

Le préfet de police de Paris Michel Delpuech a signalé au parquet de Paris des vidéos circulant sur les réseaux sociaux et appelant à "commettre des exactions" dans la capitale, après l'interpellation de l'ex-boxeur accusé d'avoir agressé des gendarmes, a indiqué jeudi la préfecture de police. Le préfet de police a effectué deux signalements mercredi, et un autre jeudi, auprès du parquet de Paris, sur la base de l'article 40 du Code de procédure pénale, qui enjoint tout représentant des autorités à le faire s'il a connaissance d'un crime ou d'un délit.

Des gens du voyage incitent à "en découdre". "Il s'agit de vidéos faites par les gens du voyage, qui incitent à en découdre à Paris" en marge des manifestations des "gilets jaunes", selon une source policière, qui confirme une information de BFMTV. Ces vidéos ont été faites en réponse à l'arrestation de l'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, lui-même issu de la communauté des gens du voyage.

Filmé en train de frapper deux gendarmes samedi 5 janvier, lors de "l'acte 8" des "gilets jaunes", Christophe Dettinger a été placé en détention provisoire mercredi dans l'attente de son procès, qui a été renvoyé au 13 février.