"Gilets jaunes" : interdiction de manifester dans huit communes du Nord et du Pas-de-Calais

, modifié à
  • A
  • A
Les interdictions de manifester dans le Nord ont été prononcées pour Lomme, Loon-Plage, Dunkerque et Sainghin-en-Mélantois. © AFP
Partagez sur :

Le préfet du Nord a interdit les manifestations de "gilets jaunes" dans huit communes du Nord et du Pas-de-Calais pendant 48 heures, de vendredi soir à dimanche soir.

Le préfet du Nord a interdit les manifestations de "gilets jaunes" pendant 48 heures, de vendredi soir à dimanche soir, dans quatre communes du département et ce, afin de "prévenir les risques d'incident".

Ces interdictions ont été prononcées à Lomme, Loon-Plage, Dunkerque et Sainghin-en-Mélantois, a annoncé Michel Lalande dans un communiqué publié vendredi après-midi, précisant que "toutes les forces de police et de gendarmerie seront pleinement mobilisées sur l'ensemble du département" samedi. Elles concernent des ronds-points où les manifestants avaient concentré leur mobilisation ces derniers jours, notamment celui dit "des parapluies" à Dunkerque et celui de "Maison Blanche", permettant l'accès à un terminal de ferries à Loon-Plage.

Ces CRS se préparent à une nouvelle journée de manifestation des "gilets jaunes" :

 

Des arrêtés pris aussi à Calais, Fresnes-les-Montauban, Gravelle et Hénin-Beaumont. Plus tôt dans la journée, la préfecture du Pas-de-Calais avait déjà annoncé avoir pris des arrêtés d'interdiction de rassemblements de "gilets jaunes" samedi et dimanche à Calais, Fresnes-les-Montauban, Gavrelle et Hénin-Beaumont. Ces arrêtés, s'inscrivant "dans le cadre de la loi de la sécurité intérieure", concernent quatre endroits donnant notamment accès au réseau autoroutier et situés sur les communes de Calais, Fresnes-les-Montauban, Gavrelle et Hénin-Beaumont, de vendredi minuit à dimanche midi. Ils visent à "prévenir tout incident ou débordement", justifie la préfecture dans un communiqué, qui appelle "à la responsabilité et au civisme de l'ensemble des manifestants".