"Gilets jaunes" : "1.500 perturbateurs" aux abords des Champs-Élysées, annonce Christophe Castaner

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Selon le ministre de l'Intérieur, "1.500 perturbateurs" se trouvaient "à l'extérieur du périmètre" mis en place sur les Champs Elysées samedi à la mi-journée, et sont "venus pour en découdre".

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dénoncé samedi la présence de "1.500 perturbateurs (...) venus pour en découdre" aux abords des Champs-Élysées, où des incidents ont éclaté en marge du troisième week-end de mobilisation nationale des "gilets jaunes".

 

"Nos forces de l'ordre répondent présent." "200 manifestants pacifiques sur les Champs-Élysées. 1500 perturbateurs à l'extérieur du périmètre venus pour en découdre. Nos forces de l'ordre répondent présent et repoussent les casseurs : déjà 39 interpellations", a tweeté le ministre.

Vers 8h45, des manifestants ont tenté de forcer un point de contrôle sur le haut de l'avenue, près de la place de l'Étoile, avant d'être dispersés par les forces de l'ordre à coups de gaz lacrymogènes. Les manifestants, pour certains encagoulés et masqués, se sont alors rabattus sur les avenues adjacentes.