Bordeaux : 4.600 "gilets jaunes", selon la préfecture; heurts en fin de parcours

, modifié à
  • A
  • A
(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :
La mobilisation a repris de la vigueur à Bordeaux après les quelque 2.500 "gilets jaunes" recensés les deux derniers samedis, retrouvant les niveaux des "actes" précédant les fêtes. 

Quelque 4.600 "gilets jaunes" ont défilé samedi dans les rues de Bordeaux, retrouvant leur niveau de mobilisation d'avant les fêtes de fin d'année et consacrant la capitale de Nouvelle-Aquitaine comme l'un des bastions du mouvement.

A la tombée de la nuit, les forces de l'ordre ont chargé. Comme chaque samedi, une partie des manifestants se sont détachés du cortège pour rejoindre la place Pey Berland, longée par la cathédrale et la mairie, où des heurts se sont produits en début de soirée : des "gilets jaunes" ont lancé des pavés et autres projectiles sur les forces de l'ordre qui ont répliqué avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes. A la tombée de la nuit, les forces de l'ordre ont chargé contre les manifestants et procédé à plusieurs interpellations, a constaté un photographe de l'AFP. La situation restait tendue et la préfecture signalait quelques dégradations de vitrines.

La mobilisation a donc repris de la vigueur après les quelque 2.500 "gilets jaunes" recensés les deux derniers samedis, retrouvant les niveaux des "actes" précédant les fêtes (4.500 comptabilisés le 15 décembre). Précédés d'une grande banderole proclamant "Unis, le changement est possible", les "gilets jaunes" ont défilé sous le soleil, une manifestation, précédée d'une centaine de motards, qui n'avait pas été déclarée, comme toutes les précédentes, selon la préfecture.