Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne visés par une enquête pour viols sur mineurs

, modifié à
  • A
  • A
Gérard Louvin, Louvin, Daniel Moyne 1:14
Gérard Louvin (à gauche) et son mari Daniel Moyne sont visés par une enquête pour viols sur mineurs © Olivier Laban-Mattei / AFP
Partagez sur :
Le couple de producteurs Gérard Louvin et Daniel Moyne est accusé par plusieurs hommes, mineurs au moment des faits, d’agressions sexuelles et de viols. Alors qu'ils dénoncent des accusations mensongères, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête.

Quatre nouvelles plaintes ont été déposées contre le producteur de télévision Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne pour des faits d’agressions sexuelles et de viols. Elles s'ajoutent à celle émanant du neveu du premier. "C’est quelque chose d’absolument insoutenable", lâche au micro d’Europe 1 l’avocat des victimes présumées, Me Pierre Buisson, partageant le récit d’un de ses clients. "[Ces] enfants vont d’abord participer à des jeux sexuels de masturbation puis de fellation. Et ça ira jusqu’à des sodomies."

Schéma de prédation

Les plaignants sont tous des hommes âgés de 11 à 19 ans au moment des faits. Ces derniers se seraient déroulés dans les années 1980 ou 1990 et seraient donc a priori prescrits. D’après la version des plaignants, un schéma de prédation se serait progressivement dessiné. Me Pierre de Buisson évoque notamment le cas de l’un d’eux : "Grégory C. a perdu son père et Daniel Moyne, petit à petit, s’est présenté comme un père de substitution. Il a développé un lien de confiance pour mieux le trahir." Les victimes présumées, aujourd’hui âgées de quarante ou cinquante ans, dénoncent l’impunité du couple formé par Gérard Louvin et Daniel Moyne.

Gérard Louvin a réagi à ces nouvelles accusations qu’il qualifie d’"affabulations" : "C’est indécent pour les vraies victimes et insupportable pour les faux coupables que nous sommes", écrit le producteur sur son compte Twitter. Le couple a annoncé par l'intermédiaire de ses avocats avoir déposé plainte "pour le chantage dont ils sont victimes".

Le parquet de Paris a confirmé mardi soir qu’une enquête pour "viols sur mineurs" et "complicité de viols sur mineurs" avait été ouverte. Selon l'AFP, elle concerne la plainte du neveu de Gérard Louvin, Olivier A., ainsi que deux autres plaintes émanant de deux autres personnes.

Europe 1
Par Gwladys Laffitte, édité par Antoine Cuny-Le Callet