Toulouse : une "course de canards en plastique" inquiète les protecteurs de l'environnement

, modifié à
  • A
  • A
duck race 1280
Les canards qui seront utilisés dimanche "sont fabriqués en Chine, sans aucune garantie sur les normes environnementales et sanitaires", dénonce l'association Robin des bois. © SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Une "course de canards en plastique" sera organisée dimanche sur la Garonne, à Toulouse, un événement "contre-exemplaire" pour l'association Robin des bois. 

C'est une course de canards en plastique des plus classiques, comme il y en a déjà eu ailleurs en France, se défendent les organisateurs. Mais pour ses détracteurs, c'est un danger pour l'environnement. La "duck race", organisée dimanche par le Rotary Club sur la Garonne à Toulouse, s'attire en effet de nombreuses critiques, a rapporté mardi La Dépêche du midi.

Cinq mille canards en plastique sur les flots de la Garonne. Dimanche prochain, le Rotary Club prévoit une "duck race" dans la Ville rose entre le pont Saint-Pierre et le Pont-Neuf. Le principe ? Faire naviguer des milliers de petits canards en plastique sur les flots de la Garonne. La vente des petits flotteurs, 3 euros chacun, permettra de récolter des fonds pour des associations. Cinq mille palmipèdes sont d'ores et déjà inscrits pour la compétition mais 5.000 autres peuvent encore participer…

Robin des bois demande l'interdiction de cette "tombola aquatique". L'association Robin des bois ne voit pas cette initiative caritative d'un bon œil. Elle est "contre-exemplaire" selon elle. "Elle incite les populations à jeter dans les fleuves et les cours d’eau des objets-déchets en plastique. Ces canards jaunes sont fabriqués en Chine, sans aucune garantie sur les normes environnementales et sanitaires", déplore l'association dans un communiqué. Et de demander dans la foulée à la préfecture de Haute-Garonne l'interdiction de cette "tombola aquatique".

Lignes d'eau et épuisettes pour récupérer les canards. Pour Pauline Amiel, une des organisatrices de cette "duck race", des précautions ont été prises pour ne pas polluer la Garonne. Des lignes d'eau armées de tubes en plastique seront ainsi installées afin de stopper les canards dans leur course. De plus, des volontaires embarqués sur des bateaux du club local d'aviron permettront de récupérer également les palmipèdes échappés avec des épuisettes. Enfin, à la fin de la course, aura lieu un nettoyage des quais.