Gare Montparnasse : tout ce qu'il faut savoir sur les perturbations

, modifié à
  • A
  • A
Au-delà de 30 minutes de retard, la garantie "G30" s'applique. (photo d'archives)
Au-delà de 30 minutes de retard, la garantie "G30" s'applique. (photo d'archives) © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Une succession de problèmes électriques survenus jeudi en gare de Paris-Montparnasse a entraîné de nombreux retards, mais aussi un transfert de trains à Austerlitz, ainsi que des suppressions de lignes.  

Pagaille à Montparnasse : la gare parisienne connaissait jeudi d’importantes perturbations, en raison de nombreux problèmes électriques. Des retards conséquents affectent ainsi certains trains, tandis que d'autres sont supprimés ou transférés en gare d'Austerlitz. Le retour à la normale n'est prévu que vendredi matin. 

Que se passe-t-il ?

"Une panne d’alimentation électrique à proximité de la gare de Paris-Montparnasse perturbe fortement le trafic sur les TGV, Transilien, TER et Intercités", indique la SNCF sur son site, précisant que des techniciens sont en cours d’intervention. Cette pagaille résulte d’une succession de problèmes : un premier incident électrique est survenu en gare Montparnasse vers 8h45 jeudi, entraînant une interruption de la circulation des trains sur deux voies. L'alimentation a été rétablie un quart d'heure plus tard.

De nouveaux problèmes électriques. Mais, alors que le trafic était déjà désorganisé par cet incident, des voyageurs sont descendus d'un train arrêté en pleine voie, entraînant l'immobilisation de toutes les circulations à proximité, pour des raisons de sécurité. Il a ensuite fallu "s'assurer que les personnes étaient parties" des voies, a expliqué un porte-parole de la SNCF. S'en est suivi "un engorgement du trafic". De nouveaux problèmes électriques sont par la suite apparus. "On a encore des alimentations électriques qui disjonctent", a expliqué le porte-parole. 

Retour à la normale vendredi matin. "Les équipes opérationnelles sont à l'oeuvre pour diagnostiquer, savoir ce qui se passe et réparer", a souligné la directrice du TGV Atlantique, Gwendoline Cazenave. La situation doit revenir à la normale vendredi matin, a indiqué la SNCF jeudi soir. Le plan de circulation des TGV connaîtra encore "quelques petites adaptations en tout début de matinée" avant un rétablissement complet, et tous les voyageurs concernés ont été prévenus, a-t-elle précisé. Quelque 20.000 passagers ont été directement affectés jeudi, et 40.000 clients contactés par SMS ou par courriel.

Quelles sont les lignes affectées ?

Des retards conséquents. Ainsi, le trafic des TGV et des Ouigo est fortement perturbé. Certains trains affichaient jusqu'à 4h de retard. Des retards importants ont également affecté le trafic Transilien, TER et Intercité, mais le trafic semble être revenu à la normale pour les trains de banlieue, TER et Intercité, dans l'après-midi.

sncf

©capture d'écran - gares-sncf.com

Des trains transférés à Austerlitz. Face à ces perturbations, le trafic à destination et en provenance du Sud-Ouest a été transféré de la gare Montparnasse vers la gare d'Austerlitz, dans le 13ème arrondissement. La ligne de bus 91 est renforcée entre les deux gares. Plus précisément, les TGV entre Paris et Tours, La Rochelle, Poitiers, Bordeaux, et les gares au-delà de Bordeaux sont au départ et à l’arrivée d’Austerlitz depuis 15h30, a précisé la SNCF.

Tous les trains Ouigo ou tous les autres TGV à destination de la Bretagne et des Pays-de-la-Loire demeurent au départ et à l'arrivée de Paris-Montparnasse.

Des trains supprimés. Certains trains ont par ailleurs été supprimés, comme  le TER n°862433 à destination de Chartres, le Ouigo 7623 pour Nantes, ou encore le TGV 8367 à destination de La Rochelle.  Des trains ont également été supprimés sur les lignes de Transilien N et U

"Ça redémarre depuis le début d'après-midi, mais on a beaucoup de trains à faire passer, des trains qui étaient en arrêt, en attente, dans les gares du Mans, Laval, Angers, Sablé-sur-Sarthe, à Nantes aussi, et là on ne peut plus envoyer d'autres trains pour l'instant, tant que ceux qui sont à droite, à gauche ne sont pas arrivés à bon port, d'où un certain nombre de suppressions", a expliqué une porte-parole dans les Pays-de-la-Loire. "L'objectif c'est surtout d'acheminer les gens qui sont arrêtés dans les différentes gares", a-t-elle insisté.

La compagnie ferroviaire conseille aux voyageurs de consulter l'application SNCF pour être informés en temps réel. Les heures d’arrivée et de départ des trains à Montparnasse sont également consultables en temps réel sur Internet.

Reporter son voyage. Ainsi, la SNCF a demandé aux voyageurs ayant prévu de se déplacer jeudi en TGV entre Paris et l'arc Atlantique de reporter leur trajet. Cette demande concerne les voyageurs ayant prévu de prendre le train ce jeudi entre Paris et les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire et le Sud-Ouest de la France. La SNCF demande à ces personnes de reporter leur voyage "à demain" vendredi.

Comment se faire rembourser ?

En cas de report. "Ce qui est vraiment aujourd'hui extrêmement important, c'est que les clients qui peuvent reporter leur voyage ou qui peuvent l'annuler le fassent, et évidemment dans ces conditions les échanges et les remboursements se feront sans frais", a souligné la directrice du TGV Atlantique Gwendoline Cazenave. En cas de report de votre voyage, vous pouvez le faire sans frais, en ligne pour les e-billets ou auprès de votre agence en ligne agréée SNCF, et en gare, au guichet ou sur les bornes libre-service, fait savoir la SNCF.

En cas de retard. Si votre train affiche un retard supérieur à 30 minutes, la garantie s’applique. La "G30" concerne uniquement les TGV et Intercités. A compter de ce jour et jusqu’à 60 jours, vous pouvez donc demander une compensation en ligne à la SNCF pour le retard subi (entre 25% et 75% du prix du billet en fonction du temps de retard). En cas de voyage avec un autre transporteur, comme TER ou Transilien, vous devez faire votre demande auprès du service client concerné.

Pour les Ouigo, un dédommagement sera a priori envoyé automatiquement sur votre boîte mail dans les prochains jours, comme cela a été précisé sur Twitter. En cas de renoncement à votre voyage Ouigo, vous pouvez contacter le service client pour obtenir un dédommagement, via le formulaire de contact.