Et si vous portiez des lunettes… à base de coquillages ?

  • A
  • A
Partagez sur :
Chaque année, des tonnes de coquillages restent inutilisés. Un couple d’entrepreneurs bretons a eu l’idée de les recycler pour en faire… des lunettes. Fanny Agostini nous explique cette innovation, dans sa chronique "Rendez-vous à la ferme".

>> Que faire des tonnes de coquillages, moules, palourdes, qui restent sur les bras des producteurs ? Un couple d’entrepreneurs bretons a décidé de recycler les coquilles issues de la conchyliculture pour en fabriquer des lunettes. Fanny Agostini explique cette initiative originale dans sa chronique sur Europe 1.

La France est le premier pays producteur européen de coquillages. Mais une fois vidées de leur contenu, que faire des coquilles ? Une montagne de déchets s’amoncèle et ne demande qu’à trouver des filières de valorisation. Les coquilles issues de la conchyliculture, la production de coquillages, représentent des millions de tonnes chaque année en France. Un couple d’entrepreneurs bretons a pensé à l’idée pas si bête de fabriquer des lunettes. J’ai d’ailleurs moi-même une paire fabriquée en palourdes.

L’aspect du plastique

Il existe aussi la version moules, huîtres, coquilles Saint-Jacques, qui vont être broyés en une poudre très fine pour construire un matériau d’un genre nouveau, qui a la légèreté et l’aspect poli du plastique mais avec différentes teintes et styles suivant la coquille du mollusque utilisé. Tout est naturel dans les montures, y compris les petits rivets fabriqués en nacre. C’est de fabrication française évidement, d’où le nom Friendly Frenchy.

Les coquillages de plus en plus utilisés dans l’agriculture

Les agriculteurs s’en servent de plus en plus pour apporter du calcaire et des oligo-éléments à leur sol. Au pied des vignes, la poudre de coquilles de coquillages devient de plus en plus courant. Certains éleveurs bovins parsèment même leur terrain car ils ont observé des résultats très intéressants sur les rendements de vaches laitières. Personnellement j’en concasse régulièrement pour mes poules, car les coquilles sont composées à 95% de carbonates de calcium, ce qui va avoir une action favorable sur le transit de la poule et lui permettre de pondre des œufs à la coquille plus solide.

Europe 1
Par Fanny Agostini