Écluses, fortifications et pierre de Lune : nos conseils pour sillonner le Canal du midi

  • A
  • A
Canal Midi Péniche
Le canal du Midi permet de découvrir des très belles cités, comme ici à Castenaudary. © REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :
De Toulouse à Marseillan, c'est un magnifique coin de France qui se laisse découvrir en péniche, à pied ou à vélo. Chemins de halage, ancienne cité cathare, Cité de l'Espace… Dans sa chronique de mercredi dans l'émission "Et si on partait ?", l'auteur du "Lonely Planet" Jean-Bernard Carillet livre ses conseils pour admirer la beauté du canal du Midi et ses environs.

Comment avoir un meilleur aperçu du sud de la France qu'en parcourant le canal du Midi ? En 241 km, du charme discret de Toulouse jusqu'au bleu azur de l'étang de Thau, entre Marseillan et Sète, les visiteurs peuvent combiner la douceur d'une déambulation fluviale et le plaisir de découvrir des paysages extrêmement différents. C'est ce que Jean-Bernard Carillet, auteur au Lonely Planet et chroniqueur de l'émission Et si on partait ? sur Europe 1, vous propose de découvrir.

Péniche et vélos, parfait combo

Le moyen idéal pour découvrir le canal du Midi, haut-lieu du tourisme fluvial en France, c'est la péniche. Il y a beaucoup d’étrangers qui ne viennent d’ailleurs que pour ça. La location de pénichettes ne nécessite pas de permis et la prise en main ne dure pas plus de 45 minutes.

L’intérieur est très bien aménagé, on dirait un camping-car amélioré sur l’eau. Il y a un côté bulle très rassurant. On se laisse glisser au fil de l’eau à 6 km/h en moyenne : ça va un peu plus vite qu’à pied et plus lentement qu’à vélo. On échange avec les autres plaisanciers, les mariniers, les pêcheurs… L'ambiance y est conviviale, avec un air de dolce vita.

On peut le faire au départ de plusieurs bases de locations de bateaux, notamment Carcassonne, pour une durée modulable. L'idéal est de le faire pour une semaine, en programmant des excursions pour visiter les châteaux, les villages, les vignobles… Il y a des vélos à bord et cela coûte à partir de 1.300 euros la semaine pour un bateau de 4 personnes.

000_1924JW (1)

Il y a une autre option moins chère : le vélo. Les chemins de halage au bord du canal ont été aménagés pour ce moyen de transport, il y a des véloroutes et la possibilité de louer des vélos, dont des vélos à assistance électrique (VAE).

Carcassonne et sa belle Cité Médiévale

À Carcassonne, la vieille ville fortifiée domine la plaine de l’Aude et on dirait un château-fort de notre enfance. Dès qu'il franchit la porte de pierre, le visiteur a l'impression qu'il va croiser un chevalier avec son armure, même si c’est devenu très touristique. Pour échapper à la foule, il n'y a pas de miracle. Il faut y aller tôt le matin ou en fin d’après-midi, lorsque le flot des touristes s’est tari.

Les plus belles écluses de France ?

En matière d'ouvrage d'art, l'édifice le plus marquant du parcours pourrait bien être les écluses de Fonsérane, à côté de Béziers. C'est une prouesse d’architecture très spectaculaire. Il s'agit en réalité d'une succession de neuf écluses sur environ 300 m. On dirait un escalier d’eau car il y a un gros dénivelé de 21 m. Assister au passage des écluses par les bateaux est en soi un spectacle : on voit l’eau jaillir et bouillonner, c'est impressionnant et rafraîchissant. De nuit, c’est magnifique, avec des jeux de lumière colorés.

Toulouse, version spatiale

À Toulouse, il y a bien sûr de nombreux musées à découvrir et un patrimoine magnifique à admirer. Mais, dans la capitale de l’aéronautique et le berceau de l’aviation, il y a une visite incontournable : la Cité de l’Espace, consacrée à l’aventure spatiale, véritable ADN de la ville. C'est un parc thématique de cinq hectares avec, à l’extérieur, un prototype du satellite Spoutnik et une maquette grandeur nature (53 m de haut) de la fusées Ariane 5. On peut aussi y voir une capsule Soyouz et même un module de la station orbitale Mir, dans laquelle on peut entrer.

À l'intérieur, il y a une vraie pierre de Lune, rapportée lors de la mission Apollo 15. Il y a même un simulateur qui reproduit la sensation d’une marche lunaire : on enfile un harnais, attaché à un élastique, qui fait qu’on se sent six fois plus léger, comme si on était sur la Lune. Le sol reconstitue celui de la Lune et l’illusion est totale.

Une pépite : l'ancienne cité cathare de Minerve

Il y a également une pépite à ne pas manquer, le long du parcours : l’ancienne cité cathare de Minerve, accessible en une heure de vélo depuis le canal du Midi. C'est un emplacement magnifique sur un éperon rocheux qui domine deux vallées. On se croirait sur une presqu'île ou sur un navire de pierre qui dérive, suspendu entre ciel et terre. Il y a des rues pavées, des maisons anciennes et des galeries d’art. On trouve même un escalier de pierre qui descend dans la vallée. Le vin local, le Minervois, est un vin de caractère.

000_Par7949271 (1)

Un entre-deux étonnant au seuil de Naurouze

Terminons avec un passage un peu étrange le long du canal : le seuil de Naurouze, qui est le point le plus haut du canal du Midi, à 190 m d’altitude. Il marque la ligne de partage des eaux entre la Méditerranée et l’Atlantique, dans le Lauragais. Concrètement, l’eau de pluie qui tombe du côté ouest ira se déverser dans l’Atlantique et l’eau qui tombe du côté est de cette démarcation ira se jeter dans la Méditerranée.

Europe 1
Par Jean-Bernard Carillet