Diane, 37 ans, a épousé son premier amour : "Je l'ai mis dans ma barque, et je l'ai emmené avec moi…"

  • A
  • A
amour couple saint-valentin coup de foudre relation 1280 6:00
© Pixabay
Partagez sur :
Cette trentenaire, mère de famille, raconte à Olivier Delacroix, sur Europe 1, les prémices de sa longue histoire d'amour avec un homme qui n'avait pas envie "de vivre quelque chose de sérieux". 
VOS EXPÉRIENCES DE VIE

Diane, 37 ans, vit à Clichy-la-Garenne en région parisienne. Elle a rencontré son mari en classe de première, mais le coup de foudre n'avait pas forcément été réciproque. Vingt ans plus tard, ce couple s'aime toujours et élève trois enfants. Au micro d'Olivier Delacroix, sur Europe 1, Diane raconte comment elle a conquis l'homme de sa vie.

"Notre rencontre était un hasard. Sa sœur est arrivée dans ma classe alors qu'elle n'était pas censée être dans le même établissement scolaire, il n'y avait aucun lien géographique. Et lui venait de s'installer dans la ville où j'habitais. Il y avait beaucoup de hasards. Sa sœur m'a dit : 'Mon frère vient de se séparer de sa petite copine'. Pour rire, je lui ai dit : 'Ah, ça m'intéresse !' Elle me l'a présenté, et dès que je l'ai vu, j'ai eu le coup de foudre.

[…]

Il avait 19 ans, et moi 17 ans.

>> De 15h à 16h, partagez vos expériences de vie avec Olivier Delacroix sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Depuis son plus jeune âge, Diane avait une idée précise de la vie de couple qu'elle souhaitait construire, mais ses envies n'étaient pas nécessairement celles de son futur mari…

Depuis toute petite, je savais précisément que je voulais me marier, avoir des enfants, en plus du travail. Je voulais tout réussir en même temps, et avoir une stabilité. Je suis fille unique, je n'ai pas de frère et de sœur. Je n'étais pas entourée d'enfants. Créer ma propre famille était quelque chose de primordial.

Lui, à l'inverse, vient d'une famille nombreuse. Avoir beaucoup d'enfants n'était pas forcément sa priorité. Et puis, comme il venait de se séparer, l'idée de se mettre en couple, de vivre quelque chose de sérieux n'était pas forcément dans ses projets. Je l'ai mis dans ma barque, et je l'ai emmené avec moi…

Il a fallu du temps pourtant, et quelques incartades, pour que le compagnon de Diane comprenne qu'il avait, lui aussi, trouvé la femme de sa vie.

Les premières années… Il a pris du temps à se décider sur la stabilité de notre couple. Forcément, je me suis dit : 'Mince, je devrais peut-être laisser tomber, trouver quelqu'un d'autre, quelqu'un de plus fiable.' Mais il avait toutes les qualités que je recherchais. À partir de là, j'avais foi en lui. Je savais qu'il avait un potentiel pour devenir le mari idéal, le mien en tout cas.

Entendu sur europe1 :
Année après année, il a fait preuve de plus de maturité

Il n'était pas dans l'optique d'avoir une relation de couple sérieuse. Il sortait quand il voulait, il ne me disait jamais rien. Il avait une vie libre de jeune homme. Maintenant, avec le recul, je peux comprendre. Mais à l'époque, à 17 ans, j'étais très amoureuse et je ne le voyais que pour moi. Mais demander à un jeune homme de 17 ans, de 20 ans ou même de 21 ans d'être sérieux, ça n'est pas facile. Je l'ai excusé, j'ai fait preuve de psychologie, et puis, année après année, il faisait preuve de plus de maturité.

Diane a pu fonder la famille dont elle avait toujours rêvée. Elle a eu trois enfants, et la maternité n'a en rien entamé le désir entre elle et son mari.

J'ai la chance d'avoir un papa qui m'aide énormément. Tous les mercredis, il prend les enfants, ce qui fait que si je veux être un peu libre avec mon mari, on peut se voir, sortir, avoir un moment de détente en soirée. Mais je ne considère pas non plus les enfants comme une complication dans la vie de couple.

Je pense que plus on vieillit, plus on a confiance en nous, plus on est amoureux et en aucun cas, je ne vois un manque de désir de sa part. Pourtant, personnellement, après trois enfants et ayant de petits problèmes de thyroïde… Mais en aucun cas, mon mari ne me fait des reproches. Il est toujours agréable et je me sens désirée avec lui.

Maintenant, on a trouvé une direction commune. On s'entend très bien, on est en harmonie."

>>Retrouvez l'intégralité du témoignage de Diane au micro d'Olivier Delacroix

Europe 1
Par Romain David