Deux "gilets jaunes" condamnés à de la prison ferme à Béziers

, modifié à
  • A
  • A
Des pneus et des palettes avaient été incendiés, avant que ces deux "gilets jaunes" condamnés ne "montent en puissance" selon la commissaire. (photo d'illustration)
Des pneus et des palettes avaient été incendiés, avant que ces deux "gilets jaunes" condamnés ne "montent en puissance" selon la commissaire. (photo d'illustration) © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :
Deux "gilets jaunes" de 38 et 40 ans ont été reconnus coupables d’avoir, notamment, jeté des cocktails Molotov sur un entrepôt Intermarché à Béziers il y a un mois.

Deux "gilets jaunes" ont été lourdement condamnés à des peines de prison ferme en comparution immédiate, lundi, à Béziers. Ces deux hommes, âgés de 38 et 40 ans, ont été respectivement condamnés à un et deux ans de prison ferme, avec mandat de dépôt, a appris Europe 1.

Cocktails Molotov et incendie. Arrêtés vendredi dernier après un mois d’enquête, ils sont notamment reconnus coupables d’avoir jeté des cocktails Molotov sur un entrepôt Intermarché à Béziers fin décembre et d’avoir incendié un transformateur électrique situé dans la même zone logistique de cette commune de l'Hérault, dans la nuit du 5 au 6 janvier. Le résultat, selon la commissaire centrale adjointe de la sécurité publique de Béziers Caroline Ravoux, de leur "radicalisation" depuis le début de leur participation au mouvement.

"Montés en puissance petit à petit". "Ce sont des personnes qui au départ venaient sur cette zone, qui a fait l’objet de nombreux blocages. Elles ont mis le feu à des palettes, à des pneus... et sont montées en puissance petit à petit. Elles se sont équipées et ont fabriqué des objets pour être plus performantes", souligne auprès d'Europe 1 Caroline Ravoux, en citant entre autres des "engins de confection artisanale de type mortiers".

tweet2

Des mortiers artisanaux ont été retrouvés lors d'une perquisition chez un des suspects. 

"Elles se sont radicalisées". "Et puis fin décembre, ces personnes ont balancé des cocktails Molotov en direction de la base logistique… Dans l’exploitation de la vidéo, on voit clairement que ces jets enflammés vont en direction des agents de sécurité (d'Intermarché, ndlr). Et enfin, début janvier, elles ont incendié un transformateur électrique… Ce sont vraiment des personnes qui se sont radicalisées au fur et à mesure des semaines", juge la commissaire.