Des organisations de jeunesse appellent à manifester mardi

, modifié à
  • A
  • A
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © AFP
Partagez sur :
Les organisations de jeunesse, parmi lesquelles l'UNEF et Solidaires Etudiant-e-s, ont appelé à manifester contre ce qu'elles considèrent comme "une régression sociale historique".

Des syndicats étudiants et lycéens et les mouvements de jeunesse de plusieurs partis de gauche ont appelé lundi à manifester mardi contre la réforme du droit du travail.

"Une régression sociale historique". "Le contenu du projet d'ordonnances présenté par le gouvernement confirme que cette réforme du droit du travail vise à fragiliser un peu plus les protections collectives des salariés. C'est une régression sociale historique", écrivent-ils dans un communiqué. "Les mesures contenues dans le projet d'ordonnances vont, bien entendu, fragiliser en premier lieu les plus précaires, et parmi eux les jeunes, déjà en première ligne des attaques que subit le monde du travail depuis des années", poursuivent-ils.

Une série de mesures problématiques. La réforme du code du Travail "s'ajoute à toute une série de mesures annoncées par le gouvernement : la mise en place de la sélection à l'entrée de l'université par le biais de prérequis, des coupes budgétaires de 331 millions d'euros pour les universités, la baisse des APL, et une réforme du bac généralisant le contrôle continu", déplorent-ils. Parmi les signataires du communiqué figurent notamment l'UNEF, Solidaires Etudiant-e-s, le SGL (Syndicat général des lycéens), l'UNL (Union nationale lycéenne), le Mouvement Jeunes Communistes, les Jeunes Écologistes, les Jeunes socialistes, le NPA Jeune, le Réseau jeune du Parti de gauche, la Jeunesse ouvrière chrétienne, Osez le féminisme, le CLAP (Collectif des livreurs autonomes de Paris).