Dépenses douteuses : Carlos Ghosn "est un homme fatigué, éprouvé par cette expérience"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour l'avocat de Carlos Ghosn, Me Jean-Yves Le Borgne, l'ancien PDG de Renault-Nissan veut s'expliquer depuis le début de cette affaire, mais la justice ne lui en donne pas les moyens.
INTERVIEW

Comment Carlos Ghosn justifie-t-il les 11 millions d'euros de dépenses douteuses, révélées par un audit interne à PDG-Nissan, qu'il aurait effectuées lorsqu'il était à la tête de l'alliance avant sa chute ? L'ancien patron de l'alliance franco-japonaise veut en tout cas s'exprimer sur ces révélations, comme l'a confirmé lundi sur Europe 1 l'avocat de Carlos Ghosn, Me Jean-Yves Le Borgne.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Depuis le début de cette affaire, il dit qu'il veut s'expliquer, mais comment voulez-vous qu'on s'explique sur des questions vagues ou des absences de questions ?", s'étrangle le conseil de retour du Japon au micro de Europe 1 de Matthieu Belliard.

La ligne de défense du camp Ghosn est de dire que cet audit est "incomplet" car "les explications du principal intéressé n'ont curieusement pas été recueillies" : "Il faudrait mettre les dépenses incriminées sous les yeux de Carlos Ghosn et lui dire : 'Expliquez-nous si telle dépense ou telle autre est justifiée par votre activité professionnelle'. Là, on lance des chiffres dont on suppose qu'il ne s'agirait pas de dépenses professionnelles", dénonce Me Le Borgne.

Carlos Ghosn, "fatigué et éprouvé"

L'avocat va plus loin et pointe sans le dire une procédure tronquée par l'actualité tumultueuse pour Renault et Nissan, après la fusion manquée avec Fiat Chrysler. "J'ai le sentiment que depuis un certain nombre de mois, au Japon, il faut que Carlos Ghosn soit coupable", assure Me Jean-Yves Le Borgne. "Et les Français ont un souci aigu de plaire au Japon. Je souhaiterais que mon client n'en fasse pas les frais."

" Carlos Ghosn étudie son dossier, il est fréquemment chez ses avocats, il essaye de comprendre ce qu'il se passe avec le peu d'éléments qu'il a "

Pour l'heure, Carlos Ghosn n'a toujours "pas le droit de parler à sa femme", poursuit l'avocat. L'ancien patron de Renault-Nissan est aujourd'hui "un homme qui a une force de caractère qu'on imagine aisément en retraçant ce qu'il a vécu ces derniers temps et la résistance qu'il a eue à l'encontre d'une justice qui a des méthodes un peu rudes". Mais, dans le même temps, "c'est un homme fatigué et éprouvé par cette difficile expérience". Pour l'heure, "il étudie son dossier, il est fréquemment chez ses avocats, il essaye de comprendre ce qu'il se passe avec le peu d'éléments qu'il a".

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec