Dans le Var, une plage entièrement adaptée aux personnes handicapées

  • A
  • A
Une plage du Var a été spécialement adaptée aux personnes à mobilité réduite. Photo d'illustration.
Une plage du Var a été spécialement adaptée aux personnes à mobilité réduite. Photo d'illustration. © MYCHELE DANIAU / AFP
Partagez sur :
Sur la presqu'île de Giens, l'association Un Fauteuil à la Mer a entrepris d'aménager la plage pour les personnes en fauteuil, qui retrouvent des sensations perdues parfois depuis longtemps.
REPORTAGE

Le bonheur est au bout du ponton : un jet-ski spécialement adapté aux personnes à mobilité réduite. "Là, vous avez un système de rail. On va pouvoir avancer ou reculer le siège en fonction des besoins de la personne", détaille Kelly, membre de l'association Un Fauteuil à la mer. "Il y a un dossier intégral, de la tête jusqu'au bassin. Nous avons le moniteur qui va s'installer sur le jet et ils vont pouvoir partir en activité."

Ici, sur la presqu'île de Giens, dans le Var, l'association qui oeuvre pour l'accessibilité des lieux de baignade à toutes les personnes handicapées a fait un gros travail : adapter cette petite plage isolée pour les vacanciers en fauteuil roulant. Jet-ski donc, mais aussi balade en bateau, plongée, canoë… Iic, tout redevient possible. "Il y a quinze ans, on ne pouvait pas faire tout ça", se souvient Domenico, un habitué. "C'était presque impossible. Il fallait que des gens nous aident, nous portent carrément dans l'eau."

"Retrouver toutes ses sensations d'avant"

La différence est radicale. "Là, on est en totale autonomie. Je pars de chez moi, seul, j'arrive ici, je me baigne. Cela change tout, on redevient autonome", se réjouit Domenico. Jean-Michel, paraplégique depuis 37 ans, ne dit pas autre chose après avoir profité du jet-ski. "C'est une liberté totale. Cela nous permet de pouvoir piloter, de retrouver toutes ses sensations d'avant, dans une vie antérieure qu'on a perdue. C'est formidable de prendre les virages, les vagues à toute vitesse."

Désormais, les habitués espèrent que les initiatives de l'association Un Fauteuil à la mer vont servir d'exemple.

Europe 1
Par Stéphane Frangy, édité par Margaux Baralon