"Comment osez-vous regarder ailleurs ?" : Greta Thunberg fustige l'inaction climatique à l'ONU

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
En ouverture du sommet de l'ONU sur l'urgence climatique, la militante Greta Thunberg a vertement critiqué l'inaction des dirigeants de la planète. 

"Vous nous avez laissés tomber !" Lundi, la jeune militante du climat Greta Thunberg a interpellé les dirigeants du monde entier, réunis à l'ONU pour un sommet sur l’urgence climatique censé revigorer l’accord de Paris. La jeune suédoise a donné le ton en ouverture, blâmant sans détour les chefs d'Etat pour leur inaction.

"Des écosystèmes entiers s'effondrent, nous sommes au début d'une extinction de masse, et tout ce dont vous parlez, c'est d'argent, et des contes de fées de croissance économique éternelle ? Comment osez-vous !", s'est-elle indignée. La jeune militante a encore rappelé dans son discours les faits scientifiques qui confirment le réchauffement accéléré de la planète, pointant du doigt l'absence de réaction des dirigeants qui se tenaient devant elle. "Depuis plus de 40 ans, la science est claire comme du cristal. Comment osez-vous regarder ailleurs et venir ici en prétendant que vous en faites assez ? Vous dites que vous nous entendez et que vous comprenez l’urgence mais je ne veux pas le croire", a-t-elle asséné. 

>> Écoutez son discours à l'ONU (en anglais) : 

Jeunesse engagée

Le discours de Greta Thunberg renforce encore un peu le symbole qu'elle représente d'une jeunesse mondiale engagée et révoltée contre l'inaction des dirigeants politiques. "Vous nous avez laissé tomber. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison", a dit Greta Thunberg, pointant son propre engagement et celui de sa génération. "Je ne devrais pas être là, je devrais être à l’école, de l’autre côté de l’océan. (...) Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses."

La militante répondait à l'invitation du secrétaire général des Nations Unis, Antonio Guterres. Il a rappelé en préambule du sommet que 66 Etats avaient désormais souscrit au principe d'une neutralité carbone d'ici 2050. La neutralité carbone signifie que les pays s'engagent à réduire au maximum leurs émissions et à compenser le reliquat, par exemple en replantant des arbres, qui absorbent le carbone de l'air. Jusqu'à présent, seule une vingtaine de pays ont toutefois inscrit cet horizon dans leur loi nationale ou engagé ce processus. 

 

 

Apparition surprise de Donald Trump 

Donald Trump, présent à l'ONU pour d'autres événements, a fait une apparition surprise au sommet climatique. il est venu s'asseoir quelques minutes dans la salle, alors que les Etats-Unis avaient décliné son invitation. Il a écouté, puis applaudi, le Premier ministre indien, Narendra Modi, avant de filer vers un autre événement. La brève visite de ce président qui avait retiré les Etats-Unis de l'accord de Paris avec grand fracas a suscité la perplexité de l'assemblée. 

Europe 1
Par Laetitia Drevet avec AFP