Comment ne pas confondre le pomelo et le pamplemousse ?

  • A
  • A
Pomelo Pamplemousse Agrumes 2:08
La famille des agrumes se compose de la clémentine, des citrons, de l'orange, du pomelo et du pamplemousse. © PublicDomainPictures / Pixabay
Partagez sur :
Au marché ou dans une grande surface, il est courant de se tromper entre le pomelo et le pamplemousse. Si l'un vient des Caraïbes et est très juteux, l'autre est originaire d'Asie et possède une chair beaucoup moins juteuse. Le chroniqueur d'Europe 1 Olivier Poels donne des conseils pour bien choisir son agrume.

Au pays des agrumes, le pomelo est-il un véritable mal-aimé ? Selon un sondage réalisé sur la page Facebook de La Table des bons vivants d'Europe 1, ce fruit est arrivé en dernière position des agrumes préférés des internautes après la clémentine, l'orange et le citron. D'où ce besoin de le réhabiliter et de mieux le connaître. Et cela passe d'abord par une clarification de taille : il ne faut pas confondre le pomelo avec le pamplemousse, un autre agrume qui est lui beaucoup plus connu, mais peut-être pas autant consommé.

Jusqu'à 8 kg

Le pomelo et le pamplemousse ne sont pas du tout le même agrume. D'ailleurs, ce ne sont même pas des frères. Le pamplemousse lui ressemble un peu : il est assez gros, entre 1 à 3 kg, et peut peser jusqu'à 8 kg. Il vient d'Asie et a une chair qui n'est pas toujours très juteuse, presque sèche et parfois un petit peu sec. De manière générale, il est plus gros que le pomelo.

Le pomelo vient, lui, des Caraïbes. Il est issu d'un croisement naturel entre le pamplemousse et le l'orangé, ce qui donne un goût un peu différent, un peu acidulé. On appelle d'ailleurs le pomelo "le pamplemousse rose", à tort. Il a beaucoup plus de jus.

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.

Abonnez-vous ici

Des pomelos en Corse

Le pomelo se plaît bien en Corse, une terre d'agrumes connue pour ses clémentines, mais pas seulement. C'est un terroir assez exceptionnel situé à la limite nord de la culture des agrumes. Depuis les années 1990, il y a une indication géographique protégée (IGP). Ce littoral méditerranéen est idéal pour que le pomelo développe, contre toute attente, un goût plutôt sucré et doux, avec une amertume qui vient à la fin. Il est réputé plus sucré à la fin de la saison, qui a lieu en ce moment, plutôt qu'au début.

Europe 1
Par Olivier Poels