Comment est né le papier toilette (et comment faisait-on avant) ?

  • A
  • A
Partagez sur :
Le papier toilette existe, au moins, depuis plus de 1.500 ans. Mais son utilisation ne s'est vraiment répandue qu'au 19e siècle. Ce produit d'hygiène désormais indispensable à des milliards d'êtres humains est venu remplacer une (longue) série d'autres, allant du bâton à éponge des Romains à la feuille de journal, en passant par les fourrures d’animaux.

S'il y a bien un objet ancré dans notre quotidien, c'est lui : le papier toilette. Aujourd'hui et depuis des générations, il s'est imposé, est devenu indispensable pour des milliards d'êtres humains. Et pourtant, sa généralisation est récente, en tout cas en Occident : un peu plus d'une centaine d'années à peine. Quelle est l'histoire du papier toilette ? Qu'utilisait-on avant ? Notre chroniqueur David Castello-Lopes y répond dans Historiquement vôtre, sur Europe 1.

"Être un être humain, ça a quand même plein d’avantages : notamment celui d’avoir des mains. Or, avoir des mains, c’est un pré-requis absolu au fait d’atteindre certaines parties de son corps... à commencer par celle dont il est question dans cette chronique. Et puisqu’on peut l’atteindre, nous les êtres humains, eh bien on peut aussi la nettoyer. Mais encore faut-il le vouloir… Et il semble que cette volonté soit intervenue assez tôt dans l’histoire.

Les Romains, en effet, l’avaient déjà. Et ils utilisaient pour l’exécuter un outil très sympa qu’ils appelaient le xylospongium et qui, comme son nom l’indique, était une sorte de bâton avec une éponge au bout.

Des bouts de bois, de la mousse ou des coquillages

Après les Romains, au cours des siècles, les gens ont utilisé plein d’autres choses comme des bouts de bois, de la mousse, des coquillages, des fourrures d’animaux, du foin, des écorces de maïs, etc… Mais les premiers qui ont utilisé du papier, ce sont évidemment ceux qui ont inventé le papier, à savoir les Chinois. Le papier en Chine date au moins du troisième siècle avant Jésus Christ. Mais la première mention de papier utilisé comme papier toilette, elle, date de 700 ans plus tard, du VIe siècle.

Il faut ensuite faire un bond jusqu’au milieu du 19ème siècle. Une époque où, dans les villes en tout cas, la plupart des gens utilisaient de vieux journaux ou de vieux livres, des tracts, des bouts de papier qui avaient en commun de ne pas avoir été produits dans le but d’atterrir là où ils atterrissaient. C’était une sorte de seconde vie de l’objet, un peu comme aujourd’hui quand on cale une table bancale avec un CD de Florent Pagny où qu’on nettoie ses vitres avec des vieux slips.

Mais en 1857, il y a un Américain, encore un, qui s’appelle Joseph Gayetty. C'est lui qui commercialise ce qui est considéré comme l’ancêtre du papier toilette moderne. Et il en faisait la pub dans les journaux de l’époque en énonçant la chose suivante : "Tout le monde sait que le papier imprimé est comme du poison pour certaines parties délicates de notre corps." Ce que propose Joseph Gayetty, c’est un papier toilette vendu en feuilles volante, pré-imbibé avec de l’Aloe. Et, petite chose intéressante, Joseph Gayetty faisait imprimer son nom en filigrane sur chacune des feuilles.

Les frères Scott à l'origine du papier toilette

Quant au papier moderne qu’on connait, c’est à dire les rouleaux de feuilles détachables, il a été popularisé en Occident par deux frères, Clarence et Irvin Scott, au début des années 1890. Et ça a eu beaucoup de succès, tout de suite. On entrait alors dans un nouvel âge des toilettes : les toilettes reliées à la plomberie, dans lesquelles on ne pouvait pas jeter les journaux parce que ça bouchait les tuyaux. En revanche, on pouvait très bien jeter le papier des frères Scott. 

Depuis, il y a eu quelques innovations. La douceur, la triple épaisseur, le parfum. Mais l’une de celles qui me plait le plus, c’est le papier toilette recyclé. Parce que moi je suis comme ça, j’aime bien la nature. Y’a plein de grandes marques qui en font. Mais il y en a une que j’aime plus que les autres, c’est Popee. C’est une startup française de PQ qui fabrique son papier toilette uniquement avec du papier issus des poubelles d’entreprises normandes et bretonnes. Donc en plus du plaisir de l’hygiène, il y a celui de se dire qu’on fait ses affaires avec d’anciens bilans comptables de PME du Calvados. Et ça, ça me plaît".

Europe 1
Par David Castello-Lopes, édité par Gaétan Supertino