INFO EUROPE 1 - Bac 2019 : des suspicions de fuite de sujets, le ministère porte plainte

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé vendredi avoir déposé une plainte pour "des suspicions de fuites" de sujets de mathématiques au baccalauréat pour les séries ES et L.
INFO EUROPE 1

Après les erreurs dans les énoncés des épreuves de mathématiques du bac ES et des candidats du bac L avec spécialité maths, les regards se portent désormais vers une suspicion de fuite de sujets. Dès jeudi soir en effet, le sujet aurait circulé sur les réseaux sociaux, selon nos informations. 

Contacté par Europe 1, le proviseur du lycée Janson de Sailly, dans le 16e arrondissement de Paris, nous indique avoir fait remonter l'information au ministère de l'Éducation nationale qui enquête.

Des candidats auraient reçu le sujet via des réseaux privés

Vendredi soir, le ministère de l'Éducation nationale a confirmé la suspicion de fuite. Le sujet a vraisemblablement été envoyé par une messagerie privée, de type WhatsApp ou SnapChat, à des élèves de trois ou quatre lycées d'Ile-de-France. Selon le numéro 2 du ministère, Jean-Marc Huart, le sujet aurait commencer à circuler dès jeudi soir, aux alentours de 22h. Le ministère a déposé plainte. La BRDP de Paris (brigade de répression de la délinquance contre la personne) a été saisie et une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités dans la diffusion du sujet. 

Pour le moment, l'épreuve n'est pas annulée

Le ministère de l'Éducation a également annoncé qu'il ne prévoyait pas de "re-convoquer les 354.000 candidats". "Compte-tenu du caractère extrêmement limité de cette fuite, nous n'avons pas choisi de reconvoquer les 354.000 candidats", a déclaré Jean-Marc Huart, le numéro 2 du ministère, précisant qu'il s'agit de "trois à quatre établissements en Ile-de-France dans lesquels quelques candidats" auraient reçu les sujets en amont de l'épreuve qui s'est tenue vendredi. De plus, il s'agit d'un examen et non d'un concours. Mais les copies des lycées concernés seront scrutées avec encore plus d'attention pour voir si certains ont trop bien réussi cette épreuve de maths par rapport à leurs résultats habituels. Cela pourrait révéler une éventuelle fraude.