Baccalauréat : les contours de la nouvelle épreuve du grand oral dévoilés

, modifié à
  • A
  • A
Les candidats du grand oral du bac bénéficieront de 20 minutes de préparation (Photo d'illustration). 2:00
Les candidats du grand oral du bac bénéficieront de 20 minutes de préparation (Photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Les caractéristiques du grand oral du bac, la nouvelle épreuve que passeront les lycéens de terminale dès 2021, sont précisées dans le Bulletin officiel de jeudi. En plus de faire un exposé et de répondre à une série de questions posée par le jury, l'élève devra présenter un projet de poursuite d'études.

Les contours du grand oral du bac, la nouvelle épreuve que passeront les élèves de terminale dès 2021, sont désormais connus. Ces caractéristiques font l'objet d'un écrit dans le Bulletin officiel de jeudi. Assez classique, le format de la nouvelle épreuve intègre tout de même une petite particularité avec une partie consacrée à une discussion concernant l'avenir de l'élève. Dans un premier temps, les candidats bénéficieront de 20 minutes de préparation. Ils se retrouveront ensuite debout et sans notes face à deux professeurs de disciplines différentes. 

L'élève de terminale sera jugé sur ses capacités d'argumentation et ses qualités oratoires. Lors de la préparation, le candidat va présenter au jury deux questions qu'il aura travaillées au préalable. Celles-ci porteront sur les spécialités suivies en terminale. Le jury choisira ensuite une de ces deux problématiques.

Dix minutes de questions

L'oral en tant que tel commencera par un exposé, une présentation de cinq minutes du sujet choisi. Pendant les dix minutes suivantes, le jury interrogera le candidat sur le thème abordé. Les deux professeurs pourront également questionner le candidat sur ses connaissances du programme pour l'amener à préciser et à approfondir sa pensée.

C'est dans les cinq dernières minutes de l'oral qu'intervient la partie la plus inattendue : une discussion à propos du projet de poursuite d'études de l'élève. Pas de panique à avoir pour les élèves qui ne savent pas précisément ce qu'ils veulent faire après la terminale néanmoins. Le jury évaluera surtout la réflexion de l'élève et pas nécessairement le projet en lui-même.

Un coefficient de 10

L'épreuve du grand oral aura un coefficient de 10. C'est plus que le coefficient de la philosophie, établi à 8, mais moins que les deux épreuves de spécialité créditées d'un coefficient de 16.

Europe 1
Par Victor Dhollande, édité par Jonathan Grelier