Attentat contre le couple de policiers à Magnanville : deux personnes placées en garde à vue

, modifié à
  • A
  • A
Magnanville 1280
Deux personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Magnanville. (Photo d'archives) © MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Partagez sur :

Deux personnes ont été placées en garde à vue mardi dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre un couple de policiers à Magnanville, selon une source proche de l'enquête.

Deux personnes ont été placées en garde à vue mardi matin dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat djihadiste d'un policier et de sa compagne à Magnanville, dans les Yvelines, en 2016, a indiqué une source proche de l'enquête au Parisien, et dont Europe 1 a eu confirmation.

Soupçonnés d'avoir renseigné Larossi Abballa. Les enquêteurs de la sous-direction de l'antiterrorisme (Sdat) cherchent à vérifier si ces deux suspects âgés de 23 et 36 ans et déjà connus des services de police ont pu renseigner le tueur Larossi Abballa sur ses futures victimes, a indiqué la source.

"Il y a une connexion qui se fait", a commenté la source, tout en appelant à la prudence sur l'implication de ces deux hommes dans le meurtre du commandant de police Jean-Baptiste Salvaing et de sa compagne Jessica Schneider, le 13 juin 2016, à leur domicile de Magnanville.

Interrogations sur le ciblage du couple. L'officier de police, 42 ans, commandant adjoint du commissariat des Mureaux, dans les Yvelines, et sa compagne, 36 ans, agent administratif du commissariat voisin de Mantes-la-Jolie, avaient été assassinés à coups de couteau par Larossi Abballa, 25 ans, qui sera tué dans l'assaut des forces de l'ordre après avoir revendiqué l'attaque au nom du groupe Etat islamique en direct sur les réseaux sociaux. Depuis, magistrats et enquêteurs cherchent à comprendre pourquoi ce couple de policiers a été ciblé par Larossi Abballa et qui a pu lui fournir leur adresse.