VIDEO - Attaques de l'Aude : des journalistes agressés dans la cité où vivait Radouane Lakdim

, modifié à
  • A
  • A
Des policiers durant la perquisition du logement de Radouane Lakdim.
Partagez sur :

Des journalistes de France 3 Occitanie évoquent une "très vive altercation" avec "deux jeunes en voiture" dans la cité Ozanam. 

Situation tendue dans la cité Ozanam où vivait Radouane Lakdim, le terroriste qui a perpétré les attaques dans l'Aude. Plusieurs journalistes de France 3 Occitanie se sont fait agresser par des jeunes du quartier, selon les informations de FranceInfo. Un journaliste du Monde, Yann Bouchez, a fait part sur Twitter des menaces qu'il a subies de la part de "deux jeunes en voiture" qui "font le guet" et dont l'un d'eux aurait lancé : "T'es journaliste ? Barre-toi d'ici ou je te casse les jambes".

"Avant, il y faisait bon vivre, mais maintenant c'est craignos". Situation similaire vécue par des journalistes de BFMTV et d'une télévision suisse-italienne. "Ils ont commencé à nous bousculer et à prendre nos pieds de caméra en les lançant sur nous", explique à Franceinfo Marc Dana, un journaliste de France 3, qui évoque une "très vive altercation". Alors que les journalistes voulaient quitter les lieux, les deux jeunes se sont mis à les poursuivre à bord d'un véhicule. "Ils voulaient nous faire fuir", constate Marc Dana. Une situation tendue, également partagée par les habitants du quartier. "C'est une minorité qui pourrit le quartier, ils ont pris le pouvoir. Avant, il y faisait bon vivre, mais maintenant c'est craignos", évoque pour France 3 une retraitée.