Après quatre ans de rénovation, l'Orient-Express ouvre ses voitures au public

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sept wagons sont exposés sur un quai de la gare de l'Est, à Paris, après une méticuleuse rénovation qui assure aux visiteurs un véritable voyage dans le temps. 
EN IMAGES

Le train ne manque ni d'histoire ni de panache. Rendus célèbres notamment par le roman d'Agatha Christie qui y place un crime et une enquête d'Hercule Poirot, ses wagons ont été empruntés par Léon Tolstoï, Ernest Hemingway, ou encore Mata Hari. Le mythique Orient-Express est la star de la semaine "Vive le train", organisée jusqu'à samedi par la SNCF.

Pullman

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Retour vers les années 1920

Pour l'occasion, sept voitures ont été rénovées. Elles avaient été retrouvées en 2016, sur une voie de garage entre la Pologne et la Biélorussie. Acheminées par la route jusqu'à Clermont-Ferrand, les voilà qui trônent sur un quai de la gare de l'Est, à Paris.

"On est dans la rame qui s'appelle le Pullman Orient-Express", précise auprès d'Europe 1 Guillaume de Saint-Lager, directeur de la société Orient-Express. "Quatre de ces voitures sont classées monument historique. On a trois voitures-restaurants, deux voitures-salons et deux voitures-bars."

bar

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

 

Dorures, marqueterie, panneaux en verre signés René Lalique... un méticuleux travail de reproduction a été effectué par un réseau de petites entreprises.

marqueterie

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Et malgré quelques discrètes touches de modernité, comme une climatisation invisible, l'impression d'être ramené en 1920, dans une scène du Crime de l'Orient-Express, est indéniable.

OE

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

À tel point qu'il ne se passe pas une journée sans une demande de tournage de film ou de série. La question qui taraude les visiteurs est évidemment celle de savoir s'il sera bientôt possible de voyager dans le train mythique. À la SNCF, on répond que c'est à l'étude : la réponse est attendue cet été.