Appel du 18 décembre : des féministes veulent modifier la Constitution pour plus d'égalité

, modifié à
  • A
  • A
0:59
© AFP
Partagez sur :
Des associations féministes demandent à changer un mot dans l'article 1er de la Constitution, qui pourrait avoir de très grandes répercussions sur la place des femmes.

40 associations féminines et mixtes se réunissent lundi à l'Opéra comique à Paris, pour ce qu'elles appellent le premier "Parlement féminin", une journée de rencontres et de débats sur l'équilibre femme/homme dans la société. Ces associations et personnalités vont lancer un appel solennel, baptisé "l'appel du 18 décembre", pour changer l'article 1er de la Constitution en faveur de l'égalité des sexes.

"Garantit" plutôt que "favorise". Les initiatrices de cet appel souhaitent que cet article soit réécrit avec deux ajouts : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens et les citoyennes (en ajoutant "les citoyennes") sans distinction d'origine, de race, de religion ou de sexe (en ajoutant "ou de sexe")". Ils souhaitent par ailleurs une modification : "La loi garantit (au lieu de 'favorise') l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales". 

"Ce n'est pas une nuance". "Pour l'instant, l'article 1er de la Constitution dit 'favorise l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles'. Nous souhaitons que la loi 'garantisse'. Ce n'est pas une nuance. 'Favoriser' permet d'aller vers. 'Garantir', c'est une obligation de résultat. Ce qui nous intéresse, c'est de construire et de partager une culture de l'égalité entre les hommes et les femmes en France", défend Olga Trostiansky, la présidente du laboratoire de l'égalité, au micro d'Europe 1 lundi.

Cet "appel du 18 décembre" sera appuyé par une pétition sur change.org et une campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #article1er.

Europe 1
Par Virginie Salmen, édité par A.H.