Apiculture : des boîtiers connectés au secours des abeilles

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Mieux connaître la température et l'humidité de la ruche pourrait contribuer à lutter contre la surmortalité des abeilles.
CIRCUITS COURTS

Le constat est plutôt sombre : le nombre d'abeilles diminue drastiquement d'année en année. "L'abeille domestique est peut-être au bout du rouleau" car elle est exploitée par les humains depuis des millénaires, alerte même l'entomologiste François Lasserre, vice-président de l'Office pour les insectes et leur environnement, invité lundi de Circuits courts sur Europe 1.

Température et humidité relevées toutes les heures. Face à ce dépeuplement causé entre autres par les néonicotinoïdes, un petit boîtier carré de huit centimètres va-t-il permettre d'infléchir la tendance déplorée depuis plusieurs décennies ? C'est ce que propose Maxime Mularz, ancien professeur de maths et fondateur d'HostABee ("héberger une abeille", en français) avec son boîtier connecté à destination des apiculteurs. "Toutes les heures, on va relever la température et l'humidité de la colonie. On fait ensuite un diagnostic", explique-t-il.

Une solution contre les vols de ruches ? De chez lui, l'apiculteur va donc pouvoir garder un œil sur la ruche, savoir si le fonctionnement des colonies est normal et si la température se régule bien autour de 33 degrés, l'équivalent de 37 degrés pour les humains. Vendu 80 euros hors taxes, le boîtier se glisse entre deux parois de la ruche. Et si un partenariat est acté entre HostABee et les assurances, comme l'évoque Maxime Mularz, le boîtier connecté pourrait même servir à tracer le matériel. Un outil pour lutter contre les vols de ruches qui se multiplient entre agriculteurs, comme à chaque début de printemps.