Affaire Daval : "Nous avons pris la peine maximale, car Alexia ne reviendra jamais"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Stéphanie Gay, la sœur d'Alexia Fouillot, tuée en 2017 par son mari Jonathann Daval, s'est confiée au micro d'Europe 1 dimanche. La veille, le meurtrier avait été condamné à 25 ans de prison après six jours de procès. Il a fait savoir par ses avocats qu'il ne comptait pas faire appel.
INTERVIEW

Elle assure avoir accueilli le verdict "avec satisfaction et soulagement". Invitée dimanche d'Europe Matin, Stéphanie Gay, la sœur d'Alexia Fouillot dont le mari et meurtrier, Jonathann Daval, a été condamné samedi à 25 ans de prison, a confié que cette peine, néanmoins, ne pouvait pas effacer le chagrin de la famille, trois ans après le drame. "C’est nous qui avons pris la peine maximale, car Alexia ne reviendra jamais", a-t-elle lâché, très émue après six jours de procès.

"Je suis encore plus soulagée par l’annonce qu’il ne fera pas appel"

Samedi soir, Jonathann Daval a fait savoir par ses avocats qu’il ne comptait pas faire appel de la peine prononcée. "Ça nous paraît être une peine juste, cela va nous permettre de tourner la page sur un volet judiciaire qui nous tient éveillés, nuit et jour, depuis trois ans", explique Stéphanie Gay. "Je suis encore plus soulagée par l’annonce qu’il ne fera pas appel", avoue-t-elle.

Alors que le père de la victime avait réclamé la peine maximale contre Jonathann Daval, à savoir la réclusion à perpétuité, la sœur d'Alexia avoue déjà redouter le moment où celui-ci sortira de prison. "Ça me terrifie qu’il ressorte. Je le considère comme dangereux, ce qu’il a fait, il peut le refaire", pointe-t-elle.

"Comme une cocotte-minute, j'ai débordé", avait expliqué le meurtrier au quatrième jour du procès pour tenter d'expliquer son geste. "La cocotte-minute peut très bien exploser une deuxième fois", s'agace Stéphanie Gay, toujours sur Europe 1.

Europe 1
Par Europe 1