Affaire Benalla : une information judiciaire a été ouverte

, modifié à
  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire à l'encontre d'Alexandre Benalla, dimanche. Il a également été place sous contrôle judiciaire. 

Une information judiciaire a été ouverte à l'encontre d'Alexandre Benalla à la suite de sa garde à vue pour six chefs d'accusation, dont "violences en réunion n'ayant pas entraîné d'ITT" et "port prohibé d'arme de la catégorie B", annonce le parquet de Paris dimanche. 

Six chefs d'accusation. À la suite de la publication d'une vidéo montrant Alexandre Benalla en train de molester des manifestants pendant un rassemblement du 1er-Mai, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire dimanche à son encontre pour six chefs d'accusation : violences en réunion n'ayant pas entraîné d'ITT (interruption temporaire de travail), immixtion dans l'exercice d'une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l'autorité publique, port et complicité de port prohibé et sans droit d'insignes réglementés par l'autorité publique, port prohibé d'arme de la catégorie B, violation et recel de violation du secret professionnel et détournement et complicité de détournement d'images issues d'un système de vidéo protection.

Des placements sous contrôle judiciaire. Par ailleurs, le parquet a requis le placement sous contrôle judiciaire des cinq personnes déférées avec des obligations. Alexandre Benella et Vincent Crase ont l'interdiction d'exercer une fonction publique ou une mission de service public et l'interdiction de détenir une arme et des interdictions de contact.

Les trois fonctionnaires de police impliqués pour avoir fourni les images de vidéosurveillance de la scène à Alexandre Benalla ont l'interdiction d'exercer la fonction à l'occasion de laquelle ils ont commis les infractions reprochées et des interdictions de contact.