"Acte 8" des "gilets jaunes" : 345 interpellations dont 281 gardes à vue dans toute la France

, modifié à
  • A
  • A
L'acte 8 des "gilets jaunes" a entraîné des violences un peu partout en France.
L'acte 8 des "gilets jaunes" a entraîné des violences un peu partout en France. © Jean-François MONIER / AFP
Partagez sur :
Près de 50.000 personnes ont manifesté samedi à travers la France, d'après le gouvernement, avec parfois des violences, notamment à Paris. 

345 personnes ont été interpellées samedi dans toute la France dans le cadre des mobilisations de "l'acte 8" des "gilets jaunes" et 281 ont été placées en garde à vue, a indiqué lundi le ministère de l'Intérieur.

35 gardes à vue à Paris. Près de 50.000 personnes ont manifesté samedi à travers la France, d'après le gouvernement, un succès comptable pour les "gilets jaunes" après une série de mobilisations en demi-teinte.

À Paris, où la mobilisation a de nouveau donné lieu à des débordements, 35 personnes ont été placées en garde à vue après cet "acte VIII". Des individus étaient notamment parvenus, en en défonçant la porte avec un engin de chantier, à pénétrer dans l'enceinte du ministère du porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, qui a dû être exfiltré. Des membres des forces de l'ordre ont également été violentés, dans le centre de la capitale ou encore à Dijon.

Édouard Philippe va annoncer des mesures. Face à ces violences, le gouvernement a prévu d'annoncer de nouvelles mesures "d'ordre public", par la voix du Premier ministre Édouard Philippe qui sera lundi l'invité du 20 heures de TF1. "Face aux violences inacceptables qui se poursuivent sur le territoire, le gouvernement entend afficher une très grande fermeté et faire évoluer son dispositif d'ordre public. Ce sont des questions sensibles au sujet desquelles le Premier ministre a engagé des consultations et fera des annonces ce soir", a indiqué Matignon.