"Acte 15" des "gilets jaunes" : un syndicat de police dénonce des jets d'excréments

, modifié à
  • A
  • A
gilets jaunes crédit : ERIC FEFERBERG / AFP - 1280
Des "gilets jaunes" auraient lancé des "bombes d'excréments" sur les forces de l'ordre lors de l'"acte 15" à Paris samedi. © ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :
Un syndicat de la police de proximité parisienne a dénoncé l'utilisation de "bombes d'excréments" contre les forces de l'ordre lors de l'"acte 15" de la mobilisation des "gilets jaunes".

Le syndicat UNSA Police SDSS, de la police de proximité parisienne, a dénoncé sur Twitter samedi des "bombes d'excréments" lancées par des "gilets jaunes" sur les forces de l'ordre lors de l'"acte 15" de la mobilisation, rapporte Le Parisien.

De la crotte de chien mélangée à de l'eau. "Abjecte !", "dégoûtants", s'insurge le syndicat sur Twitter pour évoquer l'incident qui se serait déroulé sur la place du Trocadéro. Un délégué syndical a indiqué au Parisien qu'un agent de police "a été visé par un bocal, de la taille d'une bouteille d'un ou deux litres, qui contenait de la crotte de chien mélangée à de l'eau" pendant que d'autres agents interpellaient deux personnes. 

Une technique potentiellement dangereuse. Le syndicaliste ajoute que cette nouvelle technique - déjà employée lors de l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes en 2018 - est dangereuse. Les manifestants "croient que ça ne tache que les vêtements, mais non, c’est plein de bactéries. C'est dangereux si ça nous arrive dans les yeux ou si on l'absorbe. C'est une idée idiote", a-t-il déploré auprès du Parisien. Ni la préfecture de police de Paris ni la direction générale de la police nationale n'ont eu vent de cet incident.