À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés

  • A
  • A
© SAM YEH / AFP
Partagez sur :

L'Aquarium de Paris joue depuis deux ans le rôle de refuge pour les poissons rouges dont leurs propriétaires veulent se débarrasser. 600 spécimens ont été recueillis.

Du petit bocal au grand bain : l'Aquarium de Paris accueille les poissons rouges abandonnés, parfois à regrets, par leurs propriétaires pendant l'été, transformant le site aux 10.000 spécimens en refuge aquatique.

"C'est mieux que de le jeter dans l'évier". "Il était dans un petit bocal, je pense qu'il sera mieux ici": Alexandre, 32 ans, est venu déposer Némo, le poisson rouge d'une amie qui allait partir en vacances. "C'est mieux que de le jeter dans l'évier", glisse-t-il. Qu'ils ne veuillent plus s'en occuper, déménagent ou souhaitent faire changer d'air à leur animal à nageoires, ils sont une cinquantaine chaque mois à franchir les portes de l'Aquarium de Paris, situé au Trocadéro, pour venir déposer leur petit poisson. Certains avec la larme à l'oeil, signe du rude choix, longuement soupesé en famille ou entre amis, de se séparer de Bubulle.

600 poissons réfugiés. Des rouges, mais aussi des jaunes, tigrés ou noirs ; cadeaux d'anniversaire ou gagnés en kermesse… Depuis que l'établissement a commencé à jouer ce rôle de refuge il y a deux ans, 600 poissons sont venus grossir les 7.500 spécimens qu'abrite l'Aquarium qui héberge également 2.500 méduses. Placés en quarantaine pendant plus d'un mois à l'aquarium, les petits "carassius auratus" reçoivent par précaution un traitement antibiotique et antiparasites. "Certains arrivent faibles. Le transport et le changement de vie, ça augmente leur stress", explique Céline Bezault, soigneur aquariologiste à l'Aquarium.

Fragile, une petite partie des animaux ne survit pas à leur déménagement. Mais ceux qui passent l'étape de la quarantaine seront transférés dans des bassins où ils sont présentés au public et leur existence va radicalement changer.