Un syndicat de police réplique aux critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Un syndicat de police a vivement réagi vendredi aux critiques de Christian Prouteau, fondateur du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), sur l'opération du Raid à Toulouse, se demandant si elles avaient été "initiées en connivence avec des officiers supérieurs de la gendarmerie".

Dans un communiqué, Synergie (second syndicat d'officiers) "se demande si les déclarations" de Christian Prouteau "sont uniquement motivées par un mélange d'aigreur et d'ambition politicienne ou initiées en connivence avec des officiers supérieurs de la gendarmerie".

Il se déclare "indigné par les propos pitoyables et scandaleux tenus par Christian Prouteau". Il ajoute "constater" que "cet ancien éminent haut gradé de la gendarmerie nationale oublie un peu vite les coups tordus et les bavures de certaines unités d'un service qu'il prétend défendre", citant notamment les affaires des Irlandais de Vincennes ou des paillotes corses où des gendarmes ont été mis en cause.