Toulouse: Bayrou veut une "réflexion nationale"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

François Bayrou a estimé lundi lors d'un meeting à Grenoble que la tuerie de Toulouse s'enracinait "dans l'état d'une société" malade de ses divisions, accusant les responsables politiques qui "montrent du doigt" en fonction "des origines" et font "flamber les passions".

Le président du MoDem avait participé dans l'après-midi à une cérémonie oecuménique à "l'Espace du judaïsme" de Toulouse, après avoir annulé une visite au Salon du livre. Il a justifié dans la soirée le maintien de cette réunion publique par la nécessité de poser entre citoyens les questions profondes que pose ce drame à notre société.

"Ce soir, ce n'est pas un meeting, une réunion électorale, c'est une réunion de réflexion nationale", a lancé le candidat centriste, seul à rompre le silence devant plus d'un millier de personnes.

"C'est la première fois dans l'histoire de la France qu'une tuerie est ainsi perpétrée, qui vise des enfants. Des enfants tués en raison de ce qu'il sont, de leur origine, de la religion de leur famille", a déploré François Bayrou, rappelant le précédent historique de la seconde guerre mondiale. "Là, c'est chez nous, sur notre sol", a-t-il déploré, en disant espérer que cet acte résulte d'une folie.

>>

- Pour retrouver les dernières infos sur la fusillade de Toulouse, cliquez-ici.