Tapie/Lagarde : Richard se déclare serein

  • A
  • A
Partagez sur :

Le PDG de France Télécom et ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde, Stéphane Richard, s'est déclaré "serein" à propos de l'enquête sur le recours à l'arbitrage dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, car il n'a pas pris "la responsabilité politique de cette décision". Interrogé sur BFM Business, celui qui dirigeait le cabinet de la ministre de l'Economie à Bercy au moment de la décision de recourir à la procédure d'arbitrage, a déclaré "ne pas redouter" les développements de cette enquête car il ne s'est "pas enrichi dans cette affaire". "Je n'ai fait que mon job. J'étais directeur de cabinet. Ce n'est pas moi qui ai pris la responsabilité politique de cette décision. Ceux qui l'ont fait, d'ailleurs, l'assument parfaitement", a-t-il ajouté.

Une information judiciaire contre X a été ouverte à Paris en septembre 2012 sur la décision de Bercy de recourir à un arbitrage dans le contentieux entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais concernant la vente litigieuse d'Adidas par la banque en 1993.