Merah-victimes: l'aide juridique pas refusée

  • A
  • A
Partagez sur :

Les avocates de la famille de l'un des militaires tués par Mohamed Merah ont affirmé mercredi que la Défense a refusé d'accorder le bénéfice de la protection juridique aux familles des soldats tués en mars à Toulouse et Montauban, information catégoriquement démentie par le ministère.

Pour Albert Chennouf, père d'Abel Chennouf, tué par Mohamed Merah le 15 mars à Montauban, "c'est la fin de toute espérance", ont déclaré Me Samia Maktouf et Me Béatrice Dubreuil. Selon elles, "aucun des membres de la famille Chennouf n'est en mesure d'assumer par lui-même les frais de justice qu'elle devra inévitablement engager dans le cadre de cette procédure qui s'annonce longue et difficile".

Le ministère de la Défense a démenti pour sa part que l'aide juridique ait été refusée aux familles. "A ce jour, aucune décision n'a été prise par le ministre relative à une aide juridictionnelle quelle qu'elle soit", a indiqué le ministère.